LA DOUZIEME HEURE

il y a
1 min
4
lectures
1
Sur les toits ronronnant froidement
Minuit miaule et lisse ses poils
Pattes martelant griffes sonnant
Heure expirant ses derniers soupirs
Au large du noir silence sidéral
Que trouble une foule de crépitements
Myriade regards phosphorescents




Pikin 16/4/13
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,