Image de Pozar

Pozar

21 lectures

0

C’est une belle étoile aux grands yeux espiègles,
Qui guide l’aventurier, tapisse son avenir,
Eclairant la route qu'il survole tel l’aigle.
Conquérant et pressé, d’à son but parvenir,

Il fait fî de prudence, et ni la distance,
Et ni les embûches n’assombrissent le ciel.
Parti quand naît l’aube, fougueux il va pour elle,
Vers l’inconnu obscur aux dangers immenses.

Peu importe l’océan, les vagues déchainées,
Peu importe l’ouragan, les trombes enragées,
Peu importe le volcan, les souffles embrasés,

Car à la fin tiendra, assise sur un banc,
Au milieu des fleurs, un rire attendrissant,
Une jeune et jolie femme qu'embrasse l'été.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème