La caravane du désert rose

il y a
1 min
434
lectures
274
Lauréat
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

C’est entre la houle des dunes et un long cri de désespoir que l’on suit avec curiosité le voyage de cette caravane solitaire au cœur du

Lire la suite

Dans les mots si on se laissait aller dans l’émotion  [+]

Image de Printemps 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Rien
Le sable rose pâle poudre les doigts
Du chamelier muet accroupi,
Perçant le chèche blanc son regard noir
Balaie l’horizon et son désespoir
Court loin

Rien
Au milieu des houles de dunes
Caravane rectiligne
Marche cadencée d’une ombre
À cent pieds, et mille pattes
Sans empreintes sur ton sol desséché

La petite Zouina chantait
Que tu battais encore
Mais comme le vent elle a foutu le camp

Rien
Éclipsé, le soleil
qui t’avait donné la vie
Seule une pâle lumière
Illumine les épines de pierre
Sur lesquelles s’usent leurs pieds

La petite Zouina chantait
Que tu battais encore
Mais comme le vent elle a foutu le camp

Rien
Les puits taris
Les hommes partis
Les maigres rescapés
Gisent dans tes replis
Et toi tu refuses de les abreuver

Rien
Où est la vie ?
Bats-tu encore ?
Bats-toi encore !
Les bêtes tombent assoiffées
La caravane s’arrête net

Soudain, le chant des dunes
Voilà Zouina sur un torrent
Dans son sillage les déserteurs
Et les roses, les dattes, le vent
Expliquent la fin de l’éclipse

La petite Zouina chante
Et toi tu bats encore
La vie est revenue
La marche continue

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

C’est entre la houle des dunes et un long cri de désespoir que l’on suit avec curiosité le voyage de cette caravane solitaire au cœur du

Lire la suite
274

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !