27 lectures

2

L’homme assis roule sur les traces de ses pas, révolus. Ses doigts écrasent le caoutchouc gris que la poussière recouvre sur les chemins pierreux d’une jeunesse fanée. Il a l’inconsolable souvenir des longues coulées dans les bassins bleus, des tangos fiévreux sur les parquets usés et des flâneries auprès de son père le long des plateaux pelés.

Il offre au regard des audacieux la décadence de sa chair meurtrie. Il rit plus fort l’homme assis, il crache plus loin, l’homme assis.

Thèmes

Image de Poèmes
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Le fauteuil n'est pas un siège comme les autres. Il est les jambes de l'homme . Il roule mais ne gambade pas. Il avance mais ne danse pas.
Il a la cruauté mobile du regret et les mains accrochées là sont deux furies.
Merci à vous.

·
Image de De l'encre sur les doigts
De l'encre sur les doigts · il y a
Bonjour Lafée, je suis touché que L'homme assis vous ait plu, lui aussi. Ce qui me frappe c'est votre capacité à lire entre les lignes.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Il a fait plus que me plaire, l'Homme Assis, il m'a émue... c'est pas pareil. C'est entre les lignes que se trouvent les plus beaux secrets de vos mots. Oh, ils ne sont pas cachés très loin. Ils sont même à la portée de nos mains. Là, juste là. Et peu importe la taille des interlignes. La question n'est pas là. Elle est dans l'acuité. La vision de la vie et la profondeur des sentiments. C'est si simple.
·