1
min
Image de Jean de Biscaye

Jean de Biscaye

361 lectures

17

Qualifié

Comme dans un vieux conte il était une fois,
Sur les Hauts de Bayonne au quartier Sainte-Croix,
Un enfant de six ans qui seul au fond d'un bois
Vit une primevère pour la première fois.

Tout se passa au bas du château Caradoc
Où les coeurs épris vont sur des sièges de roc
Avouer et cacher sous l'abri d'un bosquet
Leurs délicats émois dans le plus doux secret.

L'enfant était là, charmé par la magie du lieu
Que la légende appelle le Banc des amoureux,
Quand par un grand rayon clair la fée Lumière
Fit apparaître la jolie primevère.

Emerveillé par la splendeur de l'éphémère
Le bambin intrigué colle son nez à terre
Et découvre chez la fleur l'unique senteur
Qui d'un pur bonheur envahit son petit coeur.

De belle humeur l'enfant se lève et détale
Afin d'humer d'autres bonheurs à pétales,
Mais il revient vite sur le banc de l'amour
En voyant que la belle est sans amies autour.

La fleur prend alors la couleur du mystère
Et l'enfant craint qu'une vilaine sorcière
N'ait fait d'une princesse la prisonnière
De cette claire et gracieuse primevère

Hanté par le sort très cruel de l'esseulée
Le petit homme vint la voir trois jours d'affilée
En escaladant tel un chevalier errant
Le périlleux ravin donnant accès au banc.

Ce ne fut pas une entreprise facile
Car il épuisa ses petits bras fragiles
A grimper à l'assaut de la forteresse
Pour libérer du mal sa douce princesse.

Le faible enfant plia sous la lassitude
Et laissa la fleur pleurer sa solitude.
Au bout d'une semaine il retrouvait la joie
Quand dans son coeur gémit une très triste voix :

« Serais-tu donc fâché mon tout petit amour
Que tu ne veuilles plus venir me dire bonjour ? »
Le petit ange s'envola vers la forêt
Mais la primevère s'était évaporée.

Le pauvre naïf fut baigné d'allégresse
A l'idée de savoir libre sa princesse,
Mais noyé de chagrin pour la fleur disparue
Il partit le coeur gros comme une âme perdue.

Ce gentil conte n'est que pures vérités
Car des faits aux sentiments rien n'est inventé,
Et s'il peint d'un poète le premier émoi
Je ne puis que sourire car l'enfant c'était moi.

Si vous venez m'épier au moment du printemps
Vous verrez un doux dingue courbé bien souvent
Pour hors des regards retrouver la présence,
Dans sa fleur préférée, du parfum de l'enfance.

Sachez bien que parfois le temps n'érode pas,
Que malgré les tourbillons noirs ou les drames,
Nous cachons tous en nous une perle d'âme
Qui brillera encore à l'heure du trépas.

PRIX

Image de Automne 2014
17

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie
Marie · il y a
Magique !
·
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Que joli texte empreint de poésie et de magie.... celle de l'enfance....c'est plein de tendresse et magnifique... j'aime beaucoup Jean M
·
Image de Jean de Biscaye
Jean de Biscaye · il y a
Merci Maud ;-)
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
en effet un magnifique poème ... tout juste sorti d'une rêverie d'enfant !
·
Image de Jean de Biscaye
Jean de Biscaye · il y a
Eh! non justement ,ce n'est pas une rêverie mais mon histoire vraie ..le poème sort d'une réalité passée dans laquelle évoluait un enfant rêveur
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Je suis tellement émue à la lecture de votre poème Jean, que j'en aie les larmes aux yeux...
Vos vers m'ont fait pensé au Petit Prince de St Exupéry et sa rose :o)
Je viens de vous découvrir et j'aime votre façon d'écrire, votre présentation également :
"Certains auteurs ne sont tournés que vers eux-mêmes
car ils se font d'abord plaisir en pondant des textes compliqués qui n'offrent aucun confort de lecture."Je vous laisse mon vote en remerciement

·
Image de Jean de Biscaye
Jean de Biscaye · il y a
J'ai tellement d'admiration pour saint Ex que votre comparaison avec le Petit Prince m'honore grandement .Mais à mes yeux , point de comparaison possible , ne serait-ce que parce que ce poème n'est pas le fruit de mon imagination : il est mon histoire vraie :-) . Votre émotion me touche et je suis heureux de voir que ce poème qui me tient particulièrement à coeur est de plus en plus reconnu . Merci Izzie ;-)
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Alors, il doit y avoir de ce Petit Prince en vous, Jean :o)
·
Image de Jean de Biscaye
Jean de Biscaye · il y a
...et une rose aussi peut-être lol! :-)
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Oui, sûrement... :o)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
De tous ceux que tu as posté, il est mon préféré :-) Tu as apprivoisé cette primevère comme le Petit Prince a apprivoisé sa rose et elle est pour toi unique au monde ;-)
·
Image de Jean de Biscaye
Jean de Biscaye · il y a
C'est le poème qui me tient le plus à coeur car il évoque pour moi le temps du bonheur:-)
·
Image de Eric D.G.
Eric D.G. · il y a
Bravo à ce doux dingue pour ce ravissant texte...délicieux moment de lecture et de rêverie..
·
Image de Jean de Biscaye
Jean de Biscaye · il y a
Merci Habysse !
·
Image de Verseau Chantal
Verseau Chantal · il y a
Quelle poésie, quelle tendresse, j' ai adoré humer ce magnifique poème ! je vais vous suivre à présent !
·
Image de Jean de Biscaye
Jean de Biscaye · il y a
Merci beaucoup Verseau ...mais ma plume est pour le moment au fond de la rivière . Elle refera surface , je le sais ;-)
·
Image de Angélique.A.Rodride
Angélique.A.Rodride · il y a
Merci pour ce poème ! vos entrelacs , cet enfant à la rencontre d'une primevère, la fée lumière, ces petites choses discrètes que vous laissez en empreintes nostalgiques ou légères et qui sont des choses de la Vie, de l'enfance, de l'impermanence de l'être humain aussi mais tant de beautés soufflées dans vos vers . Votre poème dit tant de choses si gracieucement. J'ai gardé pour moi (avec ma lecture et mon interprétation, évidemment) l'écho magnifique de votre poème. Angélique.
·
Image de Jean de Biscaye
Jean de Biscaye · il y a
Merci beaucoup Angélique , vous me faites plaisir ... j'espère que vous me pardonnez aussi le temps que j'ai mis à vous répondre. Je découvre vos mots à l'instant . Je pense que le site devrait informer les auteurs des nouveaux commentaires ,comme sur inlibroveritas ...Je sais , pour avoir contacté le webmaster de short edition , que des améliorations sont à l'étude .
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème