L'enfant des steppes

il y a
1 min
188
lectures
25

Psychomotricien à la retraite, je consacre davantage de temps à l'écriture. En 2004, j'ai écrit un ouvrage traitant de mon travail clinique, publié chez Vernazobres-Grego, et ai eu le plaisi  [+]

On te croyait natif de l'âpre Mongolie :
De tes yeux en amande émergeait l'étranger
À nos us et coutumes, vaine altérité ! ,
Jusqu'au jour où l'on put parler de trisomie.

Ce terme aura gommé les marques d'infamie
Inscrites sur ton corps, funeste étrangeté,
Que l'on imaginait, niant l'humanité
De ton regard, ta voix, tes gestes d'empathie...

D'aide tu as besoin, tant le jour que la nuit,
Pour apaiser tes peurs, affronter tes ennuis,
Et gérer ta santé, bien souvent si fragile.

Tes valeureux parents, à l'espoir pulsatile,
Font des pieds et des mains, de louables efforts,
Pour éclairer ta vie, avant qu'ils ne soient morts.

25
25

Un petit mot pour l'auteur ? 61 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joël Riou
Joël Riou  Commentaire de l'auteur · il y a
Ce poème a été refusé par short. Le thème a-t-il été jugé trop sensible ? Artvic, sur le même sujet, a vu son poème, de qualité, accepté. Je ne comprends toujours pas les critères retenus, tant du côté du comité de lecture que du jury, face à un texte rédigé en un français correct, respectant les règles du sonnet, hormis pour le dernier tercet. A vous de juger...
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Il n'y a rien de choquant à ce qu'Artvic sur le même sujet ait eu son texte accepté. Artvic n'a pas écrit le même texte, si ? Il n'y a pas de thèmes qui soient de bons filons, un même thème peut ravir par son originalité la première fois qu'un lecteur tombe dessus et ennuyer à mourir le même lecteur après sa centième lecture sur le même thème. De plus il y a 100 membres du comité de lecture : ce ne sont pas à 100% les mêmes évaluateurs qui donnent leur opinion d'un texte à l'autre. PS. J'avais octroyé la moyenne à ce poème, et je suis la seule sur les six évaluateurs. Quant-au texte d'Artvic sur le même sujet je ne le connais pas.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Je ne suis pas choqué qu' Artvic ait eu son poème sélectionné, j'ai déjà dit qu'il était bon, et je vous conseille d'en prendre connaissance, mais c'est seulement par rapport au thème que j'ai été surpris. Je l'ai traité d'une autre façon que lui, sans penser à exploiter un filon. J'ai découvert le poème d'Artvic alors que je venais de terminer le mien (concours de circonstance) et il a déplu, j'en prends acte. C'est que je n'ai pas su faire passer mon message.
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Votre poème me ramène à un texte que j'ai écrit il y a quelques temps déjà. Le sujet me touche bien sûr et la sensibilité que vous mettez dans vos vers n'ont pas manqué de m'émouvoir. Le titre est vraiment très beau. Il pousse au voyage afin de partir à la découverte de ses enfants et de leurs mondes.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Merci beaucoup Isabelle, pour ce commentaire qui remet les pendules à l'heure ! Vous êtes une des rares personnes à avoir compris mon propos ( même Fred lectrice avisée n'a pas vraiment apprécié mon poème et son titre encore moins). Je tâcherai de lire votre texte sur un sujet similaire, en attendant que l'inspiration me vienne à nouveau :)
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Je vous laisse le lien de mon texte, cela vous évitera de fastidieuses recherches :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/7-x-3-1
Bonne soirée Joël :o)

Image de De margotin
De margotin · il y a
J'adore
Je vous invite à découvrir mon Dessin. Merci beaucoup
https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/au-bord-de-la-plage-1

Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Merci à vous.
Image de Safia Salam
Safia Salam · il y a
Le domaine médical est très intéressant, et la psychiatrie fascinante. J'aime votre remarque un peu plus bas dans les commentaires, quand vous vous êtes senti différent et étranger. Juste retour des choses. Sans doute vous pouvez, étant du métier, tracer la ligne avec assez de certitude, entre pathologie et non pathologie. Pour moi cela reste un mystère, et je me demande parfois comment dans le langage courant on peut parler de gens normaux et des autres. Et parfois, je ne suis pas si sûre s'il vaut mieux appartenir au groupe des "normaux", quand je vois de quoi ils sont capables. J'ai lu que vous êtes à la retraite, mais si vous rencontrez encore l'enfant des steppes, passez-lui le bonjour de ma part.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Vous avez raison de douter de la frontière entre le normal et le pathologique ( cf . Canguilhem). Si par nature,l'humain est boiteux, car prématuré a la naissance par rapport aux aux autres espèces, il réagit avec sa structure propre, telle que définie par la psychanalyse, névrosée, psychotique ou perverses. Il se débrouille donc comme il peut avec cela et par moments, la souffrance le déborde (exemple de la dépression qui est transnosographique). Il y a cependant des différences dans l'adaptation à la réalité et à la société. Nous devons accepter que certains ne pourront vivre comme la plupart des gens dits "normaux ", car vivant dans un monde qui leur est propre, ce qui ne remet pas en question leur humanité.
Image de Safia Salam
Safia Salam · il y a
Merci pour votre longue réponse qui fait naître chez moi une foule de réflexions. Je pense en tout premier au bébé kangourou, qui est bien plus prématuré que l'humain je crois. Mais le girafon... qui gambade une heure après sa naissance. Et quand je vois un bébé humain, je ne dis pas boiteux et prématuré, mais adorable et pur bonheur ...
Et quand je lis votre réponse, je suis convaincue que je ne vois pas le monde ni les personnes comme vous. Ça me semble être une lourde charge que toutes ces connaissances médicales.
Alors j'ai l'impression que vous et moi vivons chacun dans un monde qui nous est propre. Pas seulement l'enfant des steppes.
Mais du moins, tant que ces mondes, si j'ai bien compris, sont adaptés à la société et la réalité, alors nous ne sommes pas dans la pathologie.
Quant à Canguilhem, si j'ai bien compris, il préfère parler d'anomalie que d'anormalité, et laisse au patient de décider s'il se trouve malade ou non. Mais si c'est le cas, c'est une pensée contraire à l'enfermement des personnes contre leur gré en psychiatrie ?

Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
J'aime bien ce poème d'autant plus que le thème de la trisomie me parle ayant travaillé pendant 1 ans avec une petite fille atteinte de trisomie 21
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Un sujet pas facile que vous traitez avec délicatesse :)
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Merci Sakima !
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Un regard posé avec justesse sur un monde qui nous déroute, un monde différent, si sensible.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Merci F., votre remarque est juste sur ce monde déroutant. Cela me fait penser à mes débuts dans la profession, alors que je prenais mes fonctions dans un IME. Au moment du premier repas que je pris en compagnie des jeunes qui m'entouraient (une tête nouvelle, ça attire du monde), j'eus, de façon fugace, l'impression d'être un étranger, de ne pas être à ma place, d'être différent dans le regard de l'autre. Voyez comment les "rôles" peuvent s'inverser selon le milieu où on se trouve ...
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un thème délicat traité avec toute l'empathie possible.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Merci d'avoir perçu les sentiments sous la façade clinique !
Image de Flore
Flore · il y a
Un enfant et ses différences, un titre joli et si bien trouvé...Un joli sonnet, et je suis sensible au thème difficile qu'il traite. (ancienne éducatrice...ce sont des enfants à aimer). Merci Joël de les avoir mis à l'honneur dans un poème.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Merci à vous Flore pour cet avis précieux.
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
J'aime beaucoup le titre, qui presque à lui seul parle très bien de ce sujet qui me touche. Votre regard sur lui, sur ses parents aussi m'a plu.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Merci Diamantina, pour votre commentaire qui me touche également, car dans l'ensemble, les avis sont sévères.
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Ne vous arrêtez pas à ça, même si c'est humain quand on propose un texte de voir qu'on ne l'a pas jugé bon...je me demande qui est qui pour juger qui...
L'important est de l'avoir écrit pour vous et ceux qui l'aimeront

Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Je connais un peu à présent, le fonctionnement de short et ne me fait pas d'illusions sur un système que je qualifie de pervers concernant les votes du public. La nouvelle formule va peut-être se montrer plus adaptée à la qualité des textes. Si je me révolte, c'est par rapport à ce qui peut sembler injuste. D'autres de mes écrits ont été refusés, mais celui-ci, je l'ai écrit en y mettant les formes et en étant le plus respectueux possible ; c'est donc cela que je regrette, le fait qu'il n'ait pas été compris, je ne dis même pas apprécié, sauf par quelques personnes , dont vous.