L'appel de la forêt

il y a
1 min
8
lectures
1
Toute gourmande de tendresse,
Lovée dans ses bras, il la presse.
Son corps brûlant d'amour,
Il le consume chaque jour.
Le désir les dévore,
Qu'importe pour eux le décor.
Soit leurs corps dénudés,
Dans de doux draps froissés.
Soit tous échevelés,
Sous un soleil doré.
Ils s'offrent, langoureux,
A chaque appel amoureux.
Ils se dégustent non-repus,
Tel le fruit défendu.
Elle, dresse ses petits seins,
Lui, dans ses mains les maintient.
Ils laissent leurs cœurs parler,
Et soudain c'est la mêlée.
Leurs corps ne font plus qu'un,
Dans une extase hors du commun.
C'est l'appel de la forêt,
Auquel il ne peu résister.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ghost Buster
Ghost Buster · il y a
J'ai faim...
Image de Fantomette
Fantomette · il y a
J'imagine