1
min

L'adieu du désert

5 lectures

0

Je cherche quelle réponse écrire devant tant de mépris
Je choisi ces vers en espérant qu’ils atteignent sa vie
Je voudrais lui dire que je suis dans un endroit
Où l’amour et la beauté guérissent les cœurs maladroits

Sentimentalisme, poésie et créativité,
Je les avais laissés enfouis dans mon anxiété
Pensant préférer une vie effrénée à Paris
A une vie simple et sereine dans cet autre pays

Dans le désert où je vis, est un jardin de couleurs
Qui recueille les plaintes et les soupirs
Et dans un souffle divin les transforme en sourires
Parmi ce sable qui fleuri, j’apprends et jamais ne pleure

Quand la nuit dans l’eau tiède, je nage dans les étoiles
Je me souviens que certaines nous guident, certaines se voilent
Sue le bord, des amis, des frères, de rires s’enivrent
Sans alcool, ils s’habillent de couleurs pour revivre

Je suis à ma place dans ces terres arides
Où rien n’invite à se cacher, à fuir et à rager
De là, je partirais affronter, vive et lucide
Les promesses de mon avenir, les débris de mon passé

Celui-ci m’a enlevé mon meilleur ami
Mais je combats ma peur, et je prie
Pour que sur le chemin détourné qu’il a préféré
Se trouvent le pardon, le bonheur et la compassion
Qui donnent à une conscience nouvelle et libérée
Le courage de rendre heureux au delà des passions
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,