Jyoti Singh

il y a
1 min
10
lectures
0

Conteurs à ses heures perdues, adepte du calme et des moments intimistes de l'âme, praticien des pensées vagabondes. NB: Après lecture n'hésitez pas à jeter un œil sur les explications en  [+]

Sur l'immaculée planche de ses pages
Se montre à tous le pourpre du pillage
Elle a saigné comme saigne sa plume, tôt
de ce crime lourd ils coupèrent ses mots
Il ne restait du stylo que la tache vermeille
sur le corps, de tout ce qui l'a fait frémir
qu'ils restent, voient l'innocence et leur fiel
se briser, anéantir sa cage et ses sourires
Tour à tour elle les a vu gambader
Dans les champs de ses verger (De très grands champs d'orangers)
Six, sept, ma douce Inde, tu en es

------

16.12.12
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Christian Marais
Christian Marais  Commentaire de l'auteur · il y a
Retour sur le viol collectif de cette jeune indienne en 2012 et qui n'en a pas survécu.

Vous aimerez aussi !