25 lectures

1

D’une vie entouré(e), de ce jus,
Que les sots ont bu, jusqu’à satiété,
Rassasiés d’Amour, remplacé par l’aimant
Métal, fantaisies de formes luxueuses,
Au fur et à mesure pourvues de ressenti
Pur, la société d’abord m’a perdu...
De ce jus, permettant de juger ma Vérité,
Honorée par tout de ressenti d’Aimant
Uni vers le Ciel, las de ce jeu spiritueux,
Mentalisé dans l’Ego des rituels pervertis.

De ce jus, jus, mental au pouvoir,
J’ai vu avec beaucoup d’entre nous,
Humains, que la limite en matière,
Est bien là, lorsqu’on s’entête,
A réfléchir en quoi croire,
Puis arrivé au savoir,
Se rendre compte un soir, fou,
Qu’au font on ne crée rien, c’est tout
Ce qu’il y a à retenir, des hier
Dans la connaissance.

Spiritualité ramenée à la Science,
Confondue en fête de ses désirs,
D’assouvir les projections des plus fiers,
Manipulateurs, depuis la nuit des temps
En fait que c’est alors résolue sur mon chemin,
La Voie de la Paix, Sagesse du corps-mental humain.
Mon égo tend alors à se libérer de tous ses conditionnements.

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,