Jeux de paysages

il y a
1 min
266
lectures
170
Qualifié

Pour me connaître, il suffit de me lire. Les mots parlent d'eux-même  [+]

Image de 2017
Ne t'y trompe pas, passant de l'hiver
De pierres de chez nous et de bois, je suis habillée
Même si, aujourd'hui j'ai enfilé le velours d'hiver
Tu me vois frissonnant, de blanc enrubanné
Ce qui me sied à merveille, des flocons me chatouillent

Je suis Pont-en-Royans

Si tu lèves la tête, tu n'auras pas le tournis
Tu découvriras des paysages pleins de vie

Tandis que moi, houspillé par le vent
Le dédale de mes parois, tu entreverras
La poudreuse qui m'habille

Tu n'auras de cesse que d'admirer
Les curiosités, sur mes côtes perchées
Écouter
Près d'un feu de cheminée des histoires racontées

Je porte une robe de pierre de l'Oisans
couverte de bois, aux façades colorées
Sur la tête une couche de neige en tricorne
Je suis Pont-en-Royans

Je - Nous sommes des maisons suspendues
à flanc de vallée
Dans un village aux ruelles médiévales
Des paysages sans arrêt en mouvement
Que le soir renvoie
Notre reflet dans la Bourne
170

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,