Je ressens ou me ressens

il y a
1 min
2
lectures
1
Je ressens ou me ressens
La joie de la gravité brise
Le temps dans lequel
Pas pour une seconde
Arrête de ruiner mes pensées.
Je ressens ou me ressens
L'état de notre monde qui s'effondre
Et nous dormons
Quand les jours n'ont pas de couleur, ni les nuits,
La lune comme un globe bleu réchauffé
C`est ma solitude!...
D'où je peux entendre comment les chauves-souris
Parlent de moi
Parfois,
Je ne reconnais plus la tuberculose du siècle
Je ressens ou me ressens
L'état de montée entre les cieux mais reste toujours
Sur le front des nuages
Laisse moi entendre le cri du soleil
C`est le moment pour
Reconnaître vos cœurs après le tic-tac monotone
Mesurer l'envie de vivre...
Je ressens ou me ressens
Que je ne suis plus
Mais a l`hasard j`existe
Un être extérieur me soutient en ne sachant pas
Si les ailes d'hier m`aide tomber dans le vide.
Je ressens ou me ressens
La peur d'un autre goût,
J'ai besoin de miroirs pour rassembler mes rêves
Lentement ils tombent
Comme une cire pourpre,
Quelqu'un m'a ignoré,
S'il vous plaît
Cherchez vous-même
Á travers les images cachées du monde
Cherchez moi dans les restes
Des vos amês
Á travers le neant.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Le désarroi en un seul jet !

Vous aimerez aussi !