Je ne sais plus vraiment.

il y a
1 min
25
lectures
7
JE NE SAIS PLUS VRAIMENT

J'avais six ou sept ans, je ne sais plus vraiment.
Cela faisait neuf mois que maman te cachait
Sous son ventre arrondi par son amour dément ;
Neuf mois que j'attendais pour te voir, te toucher !

"Te voilà, petit frère, en route vers ce monde !
J'ai hâte de t'aimer, partager mon savoir,
Te montrer mes jouets et t'apprendre une ronde !"
C'est ça que je chantais en ce jour plein d'espoir...

Trois nuits que tu es né et moi je dois attendre,
On me dit simplement que ton corps est malade
Mais que ça va aller... J'ai du mal à comprendre...
"Est-ce que tout ceci n'est qu'une mascarade ?"

Au bout d'une semaine arrive le moment
De contempler enfin ton visage angélique !
J'ai rêvé tant de fois l'écho de cet instant
Que dans mon cœur résonne une ode bucolique.

Dans cette chambre austère il n'y a qu'un seul lit,
Celui de notre mère, harassée, en sanglots...
"Mais pourquoi pleures-tu et où est mon ami ?"
Lui demandais-je alors, hermétique à ses maux...

"Il est juste à côté, tu peux lui dire adieu..."
Cette phrase, à jamais, hantera mon sommeil !
La mort, dans sa folie, avait fermé tes yeux
Sans me laisser le temps d'embrasser ton éveil !

Dans ton cocon de verre, à l'abri des humains,
Tu gisais immobile et blanc comme la neige...
"Dors bien mon petit ange aux si fragiles mains,
Moi je vais me donner au chagrin qui m'assiège..."

Au-revoir à l'enfance, au-revoir l'innocence,
Depuis ce jour maudit, je porte en moi le deuil
Et mon humanité offerte à la souffrance
Est enfouie avec toi dans ton petit cercueil.

Ludo.
7

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une très belle poésie au service d'une émotion saisissant à la gorge. Bravo, Ludo ! Vous avez mon vote.
Je suis en compétition pour les 70 ans de Lucky Luke. Voici ma contribution, franche, claire et ultrarapide ! Si vous avez une fraction de seconde à m'accorder... http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/ouaip

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ce poème est réellement touchant, Ludo. Très émue. Marie.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Belle contemplation poétique de la douleur! Et une poésie écrite avec beaucoup de délicatesse!
Mon vote! Je vous invite à venir voir et apprécier mon “Été en flammes” si le cœur
vous en dit, merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes

Image de Marie Manoukian
Marie Manoukian · il y a
Grande tendresse dans ce texte qui sait magnifier la pire des douleurs ...
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Douloureuse perte !

Vous aimerez aussi !