J'attends

il y a
1 min
19
lectures
1
Il y a des matins comme ça où tu te réveilles
En sachant que la journée va être difficile à porter
Tu ouvres tes volets et tu aperçois le ciel gris, bas
Il n'est que le reflet de ce qui se passe dans ton regard
Tu ne sais pas pourquoi,
Rien n'est réellement différent des jours d'avant,
Mais tu le sens et tu traînes ta carcasse...
Comme une espèce de mélancolie grandissante...
Des jours comme ça où la solitude pèse plus lourde que la veille...
Tu avances quand même, fais ce que tu as à faire,
Essaies de ne pas trop réfléchir ou bien à des choses moins difficiles
Exutoire de l'écriture...
Tu prends ta feuille blanche, ton stylo
Tu combles de tes mots le désert de la page.
Elle se remplit inexorablement mais elle est bien seule
Le monde autour de toi reste vide
Parfois vide de sens...
Tu essaies de t'accrocher à des petits bonheurs
A des petites choses simples qui te remplissent parfois de joie
Mais il est des jours comme ça sans savoir pourquoi
Où celles-ci ne prennent pas le dessus
Alors heure après heures, minute après minutes,
Tu attends ce moment le soir où tu pourras te coucher,
Fermer les yeux et essayer de ne plus penser...
Alors aujourd'hui j'attends...
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,