j'aimais

il y a
1 min
11
lectures
1
J'aimais souvent en simple apothéose laissait mes yeux oiseaux picorer le bonheur dans ses silences radieux que nous laissez l'aurore et ou j'endormais les peines de tes jeux. Tu étais alors chat de chine et ta peau porcelaine était jade et précieuse. Je te regardais en osant y croire moi le chat de gouttières qui chaparde la vie ou il peut. Tu dormais, tu rêvais, tu voguais vers les terres que seul les amoureux savent d'écrire un peu. J’étais respiration et bonheurs éphémères qui auraient pu durer mille ans en mille feux. J'aimais silencieusement murmurer mes « je t'aime » en belles révérences à nos rêves joyeux. Le temps avait alors le goût simple de la complicité qui ne dévore que les maux et les larmes des adieux.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !