1
min

J'ai connu

Image de Douce Humber

Douce Humber

142 lectures

13

J'accuse plus de cinquante ans
Et je porte haut mon âge,
Tant il est vrai que de mes parents
Je suis un fort bel ouvrage.

J'ai connu l'époque maudite, aujourd'hui révolue
Où les femmes la porte de mon logis ne passaient.
« Leur présence, me disait-on, serait mal venue ! »
Pourtant, moi, chaque soir c'est d'elles que je rêvais.

Depuis le vent a tourné et enfin je me réjouis.
Je me régale de leurs dessous de dentelle et de soie,
De leurs parfums, de leurs senteurs qui m'inondent parfois.
Je les soutiens, les caresses... d'elles je me nourris.

J'ai connu plus de fesses, ne vous en déplaise,
Plus de cunnis que le plus grand champion de baise.
Casanova, lui-même, fait figure d'amateur
Et n'a certainement eu autant de bonheurs.

J'ai connu la mode des pantalons, mes ennemis.
Je leur préfère les jupettes qui s'étalent en corolles
Et me laissent effleurer ces dessous qui m'affolent,
Ces strings, ces voiles, ces résilles, ces bas si sexy.

J'ai connu, et ce fut grande aventure,
Les fesses d'un écossais, au parfum musqué.
J'ai senti contre moi s'étaler son vit dur
Qui, sous le kilt, d'excitation se tendait.

Chaque soir, avec impatience j'attends mon heure
Car je sais qu'elles viendront plusieurs
Tour à tour caresser ma belle face lisse,
Et pour moi c'est là grand délice.

Ne me traitez point de pervers sans savoir.
Un jour prochain peut-être vos fesses complices
Me rejoindront pour un baiser sans vice,
Heureuses d'entrer ainsi dans mon histoire.

Qui suis-je me direz-vous pour être si pédant,
Et présumer ainsi du plaisir que vous aurez ?
Un tabouret de bar, de Pub très exactement...
Ou plutôt une chaise... puisque j'ai un bon dossier.
13

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
j'aime ce poème érotico - ambigu qui susurre et dit ce que l'on ne dit pas, porté par une belle écriture
Image de Douce Humber
Douce Humber · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire. Comme je viens de le dire un peu plus bas, j'aime créer l'ambiguïté chez le lecteur, l'amener vers des horizons inattendus. Si vous aimez mon écriture et mon univers, suivez ce lien pour découvrir plus encore : https://dhts.eproshopping.fr/
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Une chute et un jeu de mots simultanément ? J'adhère ! Je commençais à me demander ce qu'il en était de ce personnage qui avait de multiples cordes à son arc^^
Image de Douce Humber
Douce Humber · il y a
Toujours en retard ... je parle de moi bien sûr ! Nowel est passé et je reprends le cours de ma vie. Merci pour votre commentaire et heureuse de vous avoir surpris. J'adore les chutes inattendues, jouer avec les mots et vous entraîner vers des horizons ambigus. Si vous aimez ma plume suivez ce lien et venez découvrir mon univers : https://dhts.eproshopping.fr/
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Une chute, de la chaise ? que l'on attend pas ! D'ordinaire, ce sont des sièges de WC que l'on se méfie, pas des tabourets de bar ni des chaises de bistrot !
Image de Douce Humber
Douce Humber · il y a
avec du retard, mais les préparatifs de Nowel .... Merci pour votre commentaire. Se méfier des objets les plus innocents ! Telle pourrait être ma devise lorsque la plume me prend.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Je viens de m'apercevoir que mon commentaire était incomplet, par l'omission du mot WC, ce qui fait lui perdre tout son sens . Merci d'avoir saisi l'esprit de ma critique !
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
J’attendais la chute .... pas déçue.
Image de Douce Humber
Douce Humber · il y a
Merci. Si vous aimez les chutes, je vous invite à découvrir «Mortelle échappée». Ça devrait vous plaire.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour votre visite dans le prix Leonardo. Je viens lire vos nouveautés à mon tour mais je n’en trouve pas. En revanche je n’avais pas encore lu cet ancien poème qui a plus de cinq ans !
Autrefois on disait « mener une vie de bâton de chaise » pour les gens agités. On parlait alors de la chaise à porteur, toujours en mouvement.
Mais là il s’agit de la chaise haute dans un bar, elle n’a qu’à bien se tenir, dites-moi, vraiment, quelle coquine cette chaise, elle en voit de toutes les couleurs !
Amusante biographie d’un objet usuel et indispensable quand on y pense, mais c’est bien un voyeur, une voyeuse, cette chaise, ce tabouret, un malappris :-)
Mais si elle a bon dos tout va bien.

Image de Douce Humber
Douce Humber · il y a
Eh oui. Et ce n'est qu'une chaise. Il m'arrive parfois d'imaginer les pensées d'autres objets ...
Image de Ousmane Waraba Sanoh
Ousmane Waraba Sanoh · il y a
Des mots bien agencés .
J'ai bien aimé le style.
Prière de lire et soutenir mon texte
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-quete-du-depassement-de-soi

Image de Douce Humber
Douce Humber · il y a
Bonjour, et merci pour vos commentaires.
Absente depuis un moment pour finir le roman à paraître ce mois-ci, je reviens sur short-éditions aujourd'hui.
Merci aussi à tous ceux qui sont venus me lire.

Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
voilà une chaise qui ne manque pas de répondant!
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Oh, le suspense et la chute !
Image de Valoute Claro
Valoute Claro · il y a
Belle chute ...de reins!