1
min

Ivan Vassiliévitch Grozny, dit Ivan Le Terrible. Un désespoir russe.

Image de Renaud

Renaud

219 lectures

159

Qualifié

Qu’a donc le Tzar ? s’alarment les moujik ignares
Entend-t-il seulement le grondement barbare
Des cosaques, ivres d’hydromel et de kwass,
Dont la nuée hurlante embrase le Donbass ?
Tout flambe ! Mais le Père des peuples, atone,
Demeure devant une icône...

Pourquoi le Tzar galant jasent les concubines
S’abstient de visiter la troisième Tzarine ?
Ne redoute-t-il pas qu’en dédaignant sa couche
Ne se fane l’éclat du corail de sa bouche...?
Devrons nous renoncer aux douceurs ? Aux rubans ?
Au baume de benjoin ? Aux parfums d’oliban ?

Qu’a donc l’aigle de Tomsk grondent les lourds boyards,
Lui qui jadis domptait un ours d’un seul regard !
Le Khanat d’Astrakhan a relevé la tête,
L’Oural tonne, et le duc de Courlande s’apprête
Pâques closes, séduit par quelque Fol en Dieu,
À jouer bientôt les factieux !

Qu’a donc le Bienveillant, Père de nos Russies
Disent les serviteurs, sommes nous en sursis ?
Mais le Tzar effaré aboli les parades,
Renvoie les éléphants que le froid rend malades,
Singes, chameaux lutteurs et tigres rugissants
Requis pour la venue du Grand Khan de Kazan !

Non ! Ni boyard, ni Kahn trahi ne sont la cause
De son tourment, ni ces sabreurs impies qui osent
Dévaster terres et moissons, ni des isbas,
Les granges embrasées, ni les ponts mis à bas
N’ont suscité une ombre, un voile sur ce front,
Ni l’évidence d’un affront !

Si l’épouse languit, si l’eunuque sommeille,
Si le sérail frémit tel un essaim d’abeilles,
Ou si l’Oural revêt les haillons de Judas
C’est une autre douleur qui arque ce grand corps ;
Comme une femme Ivan Grozny pleure tout bas,
Son lévrier afghan est mort.

PRIX

Image de Hiver 2019
159

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Très beau encore et très puissant. La richesse et la beauté des images et des symboles de la Russie, contre le lien fidèle de l'homme et son chien. C'est très beau !
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Merci encore ! :-)
·
Image de Pamela Hayek
Pamela Hayek · il y a
Quoiqu'il y ait beaucoup de mots que je n'ai pas compris, j'ai apprécié votre poème qui temoigne d'une grande culture. Bravo. Je vous invite à lire mon texte "Puncak Jaya"
·
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Joli poème. Bel exercice qui nous fais faire un petit voyage dans l'histoire de la Russie d'avant. Où l'on voit la faiblesse des puissant. Tout homme à son tendon d’Achille...
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Merci, Epicurien78, pour le commentaire.
Oui, tout homme....

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
La préoccupation ultime du tsar est un lévrier , sa compassion se dirige vers un animal de compagnie. Le contraste entre les hautes responsabilités de l'état et un drame privé plonge ce poème dans un choc sidérant : l'humain et l'animal . L' épique et le lyrique s'opposent ! puissant !
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Oui, bien sûr, le pivot de l'histoire, c'est bien cela ; un Tzar à la tête d'un empire qui vacille, et qui se désole parce que son chien favori est mort. Pour lui, c'est plus important ; en fait, c'est LUI qui est tellement important (enfin, il le croit) qu'il décide où se place le curseur de la douleur.
Tout l'intérêt du poème réside dans ce télescopage, et le malheur de l'un n'est pas la douleur des autres...
Merci de vos compliments, forts !

·
Image de Marie
Marie · il y a
Absolument superbe, tellement suggestif ! Êtes-vous le Renaud qui écrivit un jour sur un Infant malade ?
·
Image de Marie
Marie · il y a
J’ai la réponse sur votre page.
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Marie, je me souviens de vous.
Vous étiez si....aimable dans vos commentaires. Cela fait bien longtemps.
Eh bien oui, c'est moi, pour La fièvre de l'Infant.
Mais vous avez trouvé, toute seule. :-)
Et merci, pour le commentaire ! Allez faire un tour sur "La danse des grands blés", ça vous fera un bol d'air bio !

·
Image de Poetika
Poetika · il y a
Waouh ! Quelle épopée ! Une invitation à relire quelques pages d'histoire de la Russie... et celles de mon dictionnaire car le vocabulaire est riche et flamboyant ! Voilà une oeuvre terriblement magnifique ! Mes 5 voix sans réserve.
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Merci pour ce compliment appuyé ; je me suis permis, à mon tour, de commenter "Fleur de mai".
·
Image de Lison Zonco
Lison Zonco · il y a
Étonnant, lyrique, inhabituel!
Chouette lecture, merci!

·
Image de Francine
Francine · il y a
Quel rythme ! La fin est inattendue et attendrissante, le plus puissant des hommes a un cœur et pleure. Touchant.
·
Image de Renaud
Renaud · il y a
Eh oui...!
Les hommes sont des êtres fragiles ! :-))
Merci d'être venue, et d'avoir commenté !

·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
De l'insignifiant à l'histoire ! Un beau récit de comédie. *****
·