Île du Diable

il y a
1 min
827
lectures
485
Finaliste
Jury

Passionné de littérature, avec des préférences pour les auteurs américains (Hemingway, Fante, Kérouac, Irving entre autres), pour les polars (Ellroy, Lehane, Burke, Férey, Izzo, Nesbo, ...) ... [+]

Image de Grand Prix - Hiver 2022
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Les heures sont de plomb
Sous le soleil terrible
Ou la pluie c'est selon
Qui prend nos corps pour cible
Nous sommes devenus
Chair tendre aux moustiques
Aux araignées velues
Et à l'acide formique

Car partir pour l'Enfer
C'est délaisser sa vie
C'est prendre à Lucifer
Un salaud de sursis
Si je retourne un jour
Vers ton ombre évanouie
En piteux troubadour
Tu verras un zombi

Ici on prend perpète
On laisse nos illusions
Elle est finie la fête
On rêve d'évasions
Mais la jungle et la mer
Gardes-chiourmes vicieux
Ne feront que chimères
De nos songes boiteux

Car partir pour le bagne
C'est se voir épouser
La pire des compagnes
Qui va bien vous briser
Si je revois un jour
Ton visage chéri
Ton cœur sera vautour
Pour mon âme meurtrie

J'entends la mer qui cogne
Contre les rochers noirs
Quand je serai charogne
Fini le désespoir
Car sur l'île du Diable
On ne fait que mourir
Les souvenirs friables
Sont juste bons à flétrir

Car partir pour Cayenne
C'est partir pour l'oubli
Et c'est frotter nos couennes
À nos passés salis
Si je reviens un jour
Dans les rues de Paris
Je sais que ton amour
Pour moi sera tari
485

Un petit mot pour l'auteur ? 95 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Michel Dréan
Michel Dréan  Commentaire de l'auteur · il y a
Merci à celles et ceux d'entre vous qui passez ici et laissez un commentaire ou quelques votes sur ce poème.
Mais ce concours me semble bien dérisoire aujourd'hui au vu des événements tragiques qui bouleversent notre monde.
Alors, plutôt que quelques voix qui n'ont qu'un sens très relatif, je profite de l'exposition offerte par cette sélection pour vous guider sur ma page vers Anastasia, écrit le 01 mars dans l'émotion et l'urgence :
Anastasia (Michel Dréan)
Ce texte est en libre, pas de notion de vote, ni de concours ou autre mais je serai ému d'y voir quelques commentaires.

Et quand à celui-ci qui est en compétition :
https://short-edition.com/fr/forum/hors-les-murs/grand-prix-hiver-2022-et-situation-internationale-appel-aux-laureats?all-comments=1&update_notif=1646471003&fos_comment=5214234

Image de Gabrielle Egger
Gabrielle Egger · il y a
tristement beau
Image de _ azo
_ azo · il y a
Superbe !
Image de Pierre-Yves Poindron
Pierre-Yves Poindron · il y a
Superbe.
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Un bagne pour cinq voix!
Image de Said Meziane
Said Meziane · il y a
Ah! Cayenne, quelle évocation!
Image de Pat Vermelho
Pat Vermelho · il y a
Beau poème sur le bagne. On ne peut qu'avoir une pensée pour Papillon, qui y demeura longtemps. A voté.
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Le bagne physique est aussi le bagne de la sensibilité, le cœur mis aux fers. Impression rendue avec force par une chaîne de vers artistement forgés.
Image de Patrick Devillé
Patrick Devillé · il y a
Très bel hommage pour ces pauvres diables... bravo pour votre texte
Image de Marithé W
Marithé W · il y a
Mes 5 voix...
Bon vent pour tous tes écrits passionnants, toujours évocateurs...

Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Très évocateur. On pense forcément à Papillon, à Dreyfus, Seznec,... Votre plume est aussi alerte en prose qu'en vers !

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Retrouvailles

Michel Dréan

« En avril ne te découvre pas d’un fil, mais en mai fais ce qu’il te plaît. » Tu parles, il pleuvait des cordes. Ciel plombé, cinquante nuances de gris, pour être dans le coup. Il ... [+]