Il pleut

il y a
1 min
502
lectures
280
Qualifié

J'aime avec passion les légendes mais c'est surtout la beauté du langage qui m'émerveille. Des heures durant, je joue sur l'instrument des mots. Je les accorde avec amour jusqu'à ce que parfois  [+]

Image de Été 2018
Il pleut sur le jardin
La pluie en serpentins
Coule sur la fenêtre
En ruisseaux diamantins
Et ses doigts d’eau
Frappent par milliers
Leur frêle tempo
Irrégulier
L’enfant est triste
Visage fermé
Car sa fenêtre
Est verrouillée

Et l’enfant fait semblant
Fait semblant d’être sage
Car on lui a donné
Des ciseaux du papier
Des crayons de couleur
Pour découper un masque
Le masque du bonheur
Dérisoire et menteur
De toute éternité
Et il a maquillé
Ses lèvres et ses yeux
D’un sourire édenté
Car la petite souris
Avant-hier est passée
Dans sa chambre enchantée
Sous son oreiller blanc

Passent au ciel des corbeaux
Mais malgré leur vol sombre
Pour sa maman qui l’aime
Il ne craint pas leur ombre
Elle l’aime tant qu’elle lui dit
Mon roi la vie t’attend
Elle sera belle et tendre
Non les corbeaux ne sont pas noirs
Je te dirai des tas d’histoires
Pour éclairer tes nuits
Maman inventera pour toi
Des mélodies et des mensonges
Venus du bleu du fond des songes
Du loin de son enfance enfuie
Mets ton masque d’espoir
Même s’il est de papier
Même si ton visage
En-dessous est froissé
Joue-moi la comédie
Et fais semblant d’y croire

Alors l’enfant s’est tu
A caché son ennui
Sous un sourire grimé
Le masque du bonheur
Dérisoire et menteur
De toute éternité

Des nuages noirs s’enfuient
Avalés par la nuit
Qui les métamorphose
Frappent les doigts de la pluie
Sur la fenêtre close

Dans ce rythme on entend
Le bégaiement du temps
En notes grises et blanches
La vie comme un dimanche
Qui dure trop longtemps

Il pleut dans ma mémoire
Au visage écorché
Mes masques dérisoires
La pluie les a noyés
Mais je pleure mon enfance
Aux sourires grimés
Dans la nuit qui s’avance

Je n’ai pu fracasser
Ces vitres verrouillées
Par des mots mensongers
Et j’ai brisé mes poings
Sous les doigts de la pluie
Sous les mains de l’ennui

280
280

Un petit mot pour l'auteur ? 147 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de De margotin
De margotin · il y a
Un temps en déluge. J'aime

Bonjour grâce à vous l'aventure de Nilie continue au concours du Prince oublié. Svp si vous l'aimez encore. veuillez le soutenir à la finale. Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Sous le double parrainage de Prévert et Reggiani, coulent ces mots, comme la pluie.. !
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci de me donner ces deux merveilleux parrains, Pierre.
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Le bégaiement du temps, que c'est joli...une oeuvre magistrale qui porte bien haut mon imaginaire. Une merveilleuse lecture. Merci Sylvie !
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
C'est un bonheur de constater qu'un texte vit encore bien longtemps après sa naissance. Merci de votre critique si chaleureuse Félix.
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci à vous d'écrire de si belles choses Silvie. C'est toujours un bonheur de vous lire.
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Révolte contre tous ces mensonges, effet libérateur...belle émotion à vous lire, voici mes voix. Je vous invite sur mes deux textes le Lapin brun et l'appel des sirènes
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci pour ce ressenti, Marie-Françoise. Je vais découvrir vos deux textes. Venez vous aussi découvrir mes deux contes "Que ma joie demeure" et "Une petite cantate". A très bientôt.
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Les masques qui travestissement la réalité et la pluie qui continue de tomber.
Joli...

Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci Melinda! Dans le registre du conte merveilleux, venez découvrir "Que ma joie demeure", sans obligation de vote! Bonne journée et merci pour votre joli commentaire.
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Whouahhh j'aime cette belle leçon de vie, trés profonde donnée à l'enfant sur le constat amer de l'auteur qui n'a pas su le faire.
J'ai aimé le passage de l'enfant, on ressent une profonde tendresse qui reste encore là au terme de la lecture.
Si je devais laisser un message à l'auteur, il n'y a pas d'âge pour être enfant même adulte, il n'est jamais trop tard, tant qu'il y a la vie, il y a le temps qu'on s'accorde aussi... vive la vie qui se vit !!!

Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci de ce beau message, Dominique. Vous me touchez profondément.
Image de MCV
MCV · il y a
C'est magnifiquement écrit. L'idée d'une vie inéluctablement prisonnière des mensonges qui bercent l'enfance m'a donné une furieuse envie de me révolter. Et pourtant j'ai passé l'âge.
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Vous croyez? Certainement pas! Jusqu'à la fin de notre vie nous pouvons nous révolter contre le mensonge et l'illusion. Mieux vaut une libération tardive que la prison à vie. Merci de votre commentaire éclairé, MCV. Amicalement.
Image de jc jr
jc jr · il y a
L'ennui d'un enfant refoulé car on lui a imposé des masques d'espoir. Et cela ressort en pleurant son enfance aux sourires grimés.Quand donc les adultes respecteront les états d'âme d'un enfant ? Et je vous invite à " l'essentiel "...
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci de ce commentaire chaleureux, jcjr. Sur votre conseil, je vais découvrir "l'essentiel".
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Belle découverte, j'ai beaucoup aimé

Je vous invite https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/je-tresse-lodeur

Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Découverte d'un poème sensible et touchant... "Alors l’enfant s’est tu - A caché son ennui - Sous un sourire grimé - Le masque du bonheur - Dérisoire et menteur - De toute éternité "... Beaucoup d'émotion dans vos lignes. J'ai aimé.
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci de votre sympathique commentaire, Lélie.
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Bonjour Silvie, si vous souhaitez je vous invite à renouveler votre soutien pour mon poème ''je tresse l'odeur'' en finale merci.

Vous aimerez aussi !