Il est plus tard que tu ne le crois

il y a
1 min
38
lectures
7

Je suis un être plutôt instable, un tantinet introverti.Mon gout néanmoins principal va à la poésie, de préférence gaie, limpide, évidente, sans trop de mystère, compréhensible aisément  [+]

Lavande provençale
Aux landes d'azur,
Fresque opale
Comme l'éther si pur.

Pays du cadran solaire
Stoïque, sans tic- tac terre à terre.
Le temps semble s'y taire,
Mais son arrêt n'est que velléitaire.

Unique, immobile, son aiguille, tributaire
De l'incorruptible empereur solaire,
Déplace son ombre à l'adresse de chiffres romains
Qui précisent, des heures, la cavalcade sans frein

Une épitaphe gravée sur un cadran érudit
M'apostrophe en cette fin d'après-midi.
Un coup de semonce sournois :
"Il est plus tard que tu ne le crois" .

Cassandre, te voilà !
Ne précipite pas la course de mon destin.
Pour que déjà, il ourdisse le son de mon glas.
Pour que déjà, il coule l'airain de mon tocsin.

Monsieur Mon Destin, certes je ne suis pas éternel,
Toutefois de boucler mon temps, rien ne presse.
Par-dessus mon occiput, comment encore tient-elle
Mon épée de Damoclès ?

Grâce à un filin
Aux solides brins ?
A l'aide fragile d'un fin
Fil de lin ?

Sire Destin, tu demeures silencieux,
Tu te comportes comme un laxiste Dieu.
Donc la formule à appliquer en un tel cas :
" Aide-toi, le Ciel t'aidera " .

Ainsi dans cette arène
De mon existence incertaine,
Je prends ma vie par les cornes
Pour repousser ses bornes.

Epitaphe, tu mérites mon anathème !
Plutôt, mon inclination à Mathusalem.
Que son élixir soit à même
D'irriguer mes veines !

7

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Ah l'elixir de la jeunesse éternelle... si on pouvait rajeunir, revenir en arrière ! Un très beau poème Duje !
Image de Duje
Duje · il y a
Gentil d'être passé si vite et d'avoir apprécier , merci .
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Le temps passe sans s'interrompre, même en Provence, même lorsque l'heure se lit sur les cadrans solaires. Savoir en faire le meilleur usage est un pied-de-nez au destin qui guette chacun de nos pas :-)
Image de Duje
Duje · il y a
Merci d'être retourné à ce texte ancien . En ce moment je fais " dans le court " ( tankas ) . Par le passé plus ou moins récent j'ai écrit de la poésie plus longue ( "L'abeille meurtrie" par ex ) des textes en prose ( " Train de Nuit " "Eléonore" , par ex , histoires vraies ) Pub qui ne demande pas de voix au cas où vous auriez le temps .
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Je vous en prie. J'essaierai d'y passer prochainement, c'est reposant entre deux textes horrifiques^^. D'ailleurs, si jamais vous souhaitez vous faire un peu peur, je serais ravi d'avoir votre avis sur "Silhouettes sur le Seuil" (légèrement poétique si on considère l'allitération dans le titre).
Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Mais, voyons, si l'on est toujours sur cette terre
C'est qu'on a bien encore quelque chose à y faire...

Image de Bisaigue12
Bisaigue12 · il y a
pas de panique Madame Oclès saura bien nous trouver le moment venu, en attendant, vivons!
J'aime beaucoup ce poème. Duje. Memento Mori!

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Jamais trop tard, duje
Image de Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
La vie ne tient qu'à un fil et nous sommes tous des taureaux dans l’arène de la vie. Dès la naissance il nous faut force et courage pour maintenir l'épée le plus haut possible de notre tête. Très bien écrit, raffiné. Bravo !! Lulla Bell