1
min

Hymne aux disparus

Image de Gilles Moine

Gilles Moine

10 lectures

0

Le linceul de bois orné de dorures disparaît lentement
Livré au foyer incandescent de la rougoyante crémation,
Une âme libre s'en va simplement commencer un autre voyage,
Là où les ressacs de la souffrance ne maltraitent plus le rivage,
Son corps n'est plus mais son vif souvenir en suspension
Reste pour toujours présent aux proches qui l'ont connue
Elle est ainsi partie au pays
De ceux qui ne sont plus d'ici
Rejoindre parents et mari
Elle reste elle les autres aussi
Dans nos cœurs et mémoires
Jusqu'à la fin de nos histoires
Elle est là
Impalpable
Elle est là
Vénérable
Il me plaît à penser que là haut se joue
Une partie de cartes dont les acteurs
Ont été les ciments parents de notre bonheur
Père, Mère, Fils, Oncle, Fille, Tante à la chasse à l'atout
Ensemble unis dans cette autre dimension
Dont l'on ne connaît pas vraiment le nom
Je pense à vous, vous me manquez
Je pense à vous, vous m'avez laissé
Un essentiel
Intemporel,
Me reste de vous
Au delà de tout
L'amour du rien
Éternel en lien
La phosphorescence
De ma naissance
L'Amour
Toujours

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,