Hymne à la fleur

il y a
1 min
5
lectures
0

Là où je suis. JE NE SUIS RIEN ET NE VEUX RIEN ÊTRE SINON....ÊTRE - JE SUIS - j'ai lu, vécu, appréhendé, souffert, appris. Je deviens parce que je suis  [+]

Voir une fleur s'épanouir l'été, à midi,
Sourire quand elle se donne d'organdi,
Écouter sa voix, ce murmure sourd
Lors de son envol joyeux alentour
De l'avoir reconnue en sa présence.

Libérez son âme éclose au petit matin,
Inouïe clarté du soleil tissant le satin.
Rendre à ses yeux sa vue, et clamer sa noce,
Caresser son âme vive offerte au Logos
Tel on aime un enfant de transparence.

Lui dire des mots veloutés, tout le jour,
Avec elle, les offrir aux belles dejours.
Dans sa lumière, humer son parfum.
L'aimer avant qu'elle n'épouse un Séraphin
Regardant son être danser de révérences.

La prendre contre son cœur d'amertume
Lui rendre son sacrifice dans l'écume,
Dessiner son astre en ciel bienveillant,
Percevoir sa lyre et son pipeau au vent
Et cueillir sa musique de déférences.

Reconnaître son destin pour un ciel bleu
Sa flammes ardente pour un seul vœu
Et lui parler d'elle pour voir son ciel
D' une simple abeille sur un arc-en-ciel
Éperdument légère de résilience.

La voir étendre ses pétales de soie
Telles nos mains ouvertes pour un Roi,
Vers nous se tendre la chance de l'espoir,
Libérer une fleur au jardin, un soir,
Sur le chemin, avec vigoureuse patience.

L'aimer au-delà de la mesure, l'aimer
De cet amour secret parlant de son Bien-aimé
Que les oiseaux honorent par tous les temps,
Les ailes entre deux mondes, en sept instants.
La voir s'unir au monde d'opalescence.

Croire en elle, avoir sa joie frémissante
Quand libre, elle vole et vole finissante,
Joignant ses pétales en offrande à sa coupe
Pour les hommes sensibles dans sa chaloupe
Créant l'avenir du monde de sa confiance.

Devenir son esprit, célébrer son courage,
Agenouillés devant sa grâce en partage
Et partir légers de son héritage en fleur
Qu'elle dépose en son vase de couleurs.
Pour ne cueillir que son miel d'alliance.

Lui dire tout l'amour d'avril après la pluie
En l'an nouveau qui la coiffe de fruits
Et suivre son vol de pétales ailés
Au firmament des étoiles renouvelées.
Elle était fleur, elle est esprit de vaillance.

Libérez les roses, le muguet, les mimosas,
Les myosotis, les giroflées et les lilas,
Libérez, enfin ! l'arbre en fleurs au printemps
Pour éclore l'humanité sans pleurs ardents
Et prendre en son verger sa pensée d'assistance.

Cueillez l'infini trésor du tournesol,
Ajourez ses perles d'eau posées sur sa corolle
Avec sa parole, saisir son nombre d'or,
L'offrir à la bonté de son horizon d'effort,
Et s'allonger sur sa liberté, notre naissance.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,