Histoire de nos vies

il y a
1 min
10
lectures
4
Oh histoire !
Bibliothèque du grand laboratoire,
Où surgissent nos joies et nos douleurs les plus profondes.
Comme un griot qui le propage dans le monde.

C'est un soupir qui glace le cœur.
Un charme plus amère que la frayeur.
Tel un reflet oublié qui couvre les débats,
Un silence inerte d'une âme qui attend son trépas.

Pourtant, le temps nous poursuit.
Vague après vague devant nos lendemains imprécis;
S'il faut se réveiller heureux,
Où s'il faut fuir le stress épineux.

A quoi sert le quotidien ?
De quoi sera fait demain,
S'il est presque impossible de se séparer
De toutes ces douleurs accumulées?

Prendre la vie positive.
Si possible, se laisser trainer à ses locomotives.
Nos vies comme un miroir,
Poubelle ou légende de l'histoire ?

Peut-être le raconterais-je aux enfants.
Mais que retiendront-ils véritablement d'un capitulant,
Qui n'a pas su faire de meilleurs choix ?
Ha le temps présent, on se sent tellement roi!

Si seulement on pouvait remonter le temps et tout refaire !
Des traces sur le chemin du parcours ;
L'été, l'automne, l'hiver, le printemps,
Les sentiers obliques, le souvenir où l'ouragan,

La vertu ou le changement,
L'avant ou l'arrière pourchassant.
Le tourbillon d'une vie,
Nul ne sais exactement comment ça fini.

S'il faut se réveiller heureux,
Où s'il faut s'inquiéter du passé venimeux.
Joies, philanthropes, peines ou égarements;
Mais que retiendront-ils de moi?
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Tess Benedict
Tess Benedict · il y a
J'admire celles et ceux qui osent encore écrire de la poésie. C'est une des belles découvertes de ce site. J'ai particulièrement aimé la rime riche de la " vie positive" et " se traîner à ses locomotives". Et me permets de vous suggérer deux ou trois corrections: un charme plus amer (masculin) - ou s'il faut suivre ( ou sans accent, je pense) - nul ne sait -
Ne m'en veuillez pas, l'orthographe ne fait pas la qualité du contenu, que j'aime beaucoup.

Image de Christine Ipin
Christine Ipin · il y a
Belle vue, merci Bénédict!
Image de Randolph
Randolph · il y a
Là encore, une poésie qui fait réfléchir. J'aime, je m'abonne. Merci encore pour ma nouvelle, si vous avez un moment pour lire quelques-uns de mes poèmes, une critique sincère est bienvenue !