9 lectures

1

Janie
J’écris ces mots
Que tu ne peux lire,
Dans une langue
D’une douce amertume

Pour te dire
Que tu es mon héroine
Non tu n’es pas la première
A avoir volé dans le ciel
Ni a avoir voté pour ton futur
Ni chevauché vers l’horizon

Tu n’es pas émancipée
Tes chaines sont lourdes,
Et tes parents, tes grand-parents
Les portaient déja
Et les ont transmis à ta naissance

Esclave de la vie
Fugitive de la nuit
Chaque jour un nouveau défi
Que tu relèves sans soupir
Sans bruit

Janie
Tu ne liras jamais ces mots
Ta demeure est de terre trempée et de tôle
Dans cette contrée lointaine
Au-delà de l’océan
Ce pays que certains nomment
Brésil

Je veux pleurer
Mais tes yeux sont secs
Donc je ne pleure pas

Je ne me plains pas
Car ta bouche ne contient
Que sourires

Je ne tombe pas
Car tu te relèves toujours
Sur tes frêles jambes

Ton âme m’accompagne
Se déverse dans ces mots
Que tu ne comprends pas

Je n’abandonnerai pas
Car j’ai tout
Et tu n’as rien
Et tu ne renonces jamais

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Margue
Margue · il y a
très beau - chaque lecture m'émeut toujours autant. bravo
·