Giono

il y a
1 min
307
lectures
167
Qualifié
Image de Hiver 2020

Dans la grisaille bleue d'un automne soudain
S'estompent les contours, se fondent les nuances.
Ainsi s'en est allé le chantre des Provences,
Il a quitté les monts pour le noir souterrain.

Du genêt capiteux jaillira le parfum,
Les blés de plein juillet frémiront sous la brise
Avant, pendant, après sans qu'un seul réalise
Que plusieurs sont venus et qu'il en manque un.

Discrètement, sans bruit, en mal d'austérité,
Orgueilleux mais intègre il a fui la tempête
D'un monde ensorcelé pour relever la tête
Et paître au ciel d'azur l'humble félicité.

Là, près de l'olivier, havre de réconfort,
Des humains obséquieux bannissant la légende,
Le cœur armorié d'un bouquet de lavande
Un grand poète meurt mais un homme s'endort.

167

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !