1
min

Genèse d’une rose des sables

Image de Mô Honor

Mô Honor

5 lectures

1

Genèse d’une rose des sables

C’était une vaste, trop vaste tragédie,
À l’inverse de Corneille, quand ce fut l’heure,
Ils partirent cinq mille et par malheur
On se surprit à ne voir qu’une seule petite fille
Arriver enfin aux portes de la ville

Ils avaient fui la guerre
Au hasard des frontières
Mais autour d’eux
Tout n’était que désert

Les scorpions de peur se cachaient
À l’abri d’un sable qui désespérait
Le soleil que rien n’effrayait
Dardait ses rayons accusateurs

Pas d’arbre, pas de chameaux,
Pas d’ombre, pas d’oiseaux,
Juste la faim et la soif qui les mine

Restée seule, la jeune orpheline
Robe assortie au paysage
Laissa ses larmes au sol se glisser

Les grains de sable pour la consoler
Alchimie éternelle et très sage
Firent de ses pleurs
Un parterre de fleurs

Naquirent ainsi les roses des sables
Offertes par le désert
A l’enfant sans père.

Mai 2015

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,