Futur d'acier

il y a
1 min
65
lectures
9

Qui suis-je en 400 caractères ? Je pourrais les mettre dans le désordre, comme ça, pour être drôle et intéressante, et te faire rire, toi, lecteur. Mais je ne préfère pas. Alors, pour reste  [+]

Image de 2014

Thème

Image de Poèmes
Dans le métro qui file sous la ville
Une fille regarde par la vitre sale
Comme tant de gens, cent ou mille
Mais elle voit New-York et tout son mal

Sa vitesse, sa multitude
Ses néons et ses publicités
Ses nuits que la lumière élude
Sa foule déshumanisée
Cité de verre et d’acier

Ce n'est qu'une fille sans histoire
Dans un monde futuriste
Plus de guerre, de désespoir
Alors pourquoi est-elle si triste ?

Elle se surprend à errer
Elle voudrait laisser une trace
Sur des murs lisses à pleurer
Mais même le temps qui passe
Ne peut les entamer

Un monde de métal silencieux
Où des gens aseptisés
Côtoient des machines désinfectées
En rêvant d'un coin de ciel bleu
Sous le dôme technologique
Où seuls règnent l'ordre et la logique

Sacrifiés sur l'autel de la raison
Agonisent les passions
Et le froid de l'acier
Pénètre son âme déjà glacée

Tout est organisé, classé
Mais elle ne sait pas où est sa place
Où doit-elle se trouver ?
Et si elle trépasse
Qui viendra la pleurer ?
Une machine. Pour la perte d'efficacité.

Dans un New-York trop rapide
Déjà en route vers son futur
Elle ne se heurte à tant de murs
Qui ne protègent que du vide

Tout est mort.
Les cris, les larmes
En même temps que les armes
Le coeur et ses transports
Ont été remplacés
Par des boulons d'acier

Et toi, petite fille
Où iras-tu te faire réparer
Si un engrenage de ta mécanique
Venait à casser, malgré ta logique ?
9

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,