1
min

Fraternité...tout simplement

Image de Peter Reijnen

Peter Reijnen

4 lectures

0

Suivre ce blog
Rechercher
Connexion Créer mon blog
fatras en vrac
Comme son titre l'indique, Fatras en Vrac sera pour moi un espace où je puis déverser sans contrainte le flux de mes pensées quotidiennes sous forme de poèmes, prose libre, aphorismes, histoires courtes, coups de gueule contre notre société... Parfois accompagné de mes propres photos ou encore, pourquoi pas, d'images glanées sur le net. De pouvoir structurer ainsi la cascade incessante de mes pensées, joies et doutes me fait le plus grand bien, c'est là mon attente primaire. Le pivot central sera toujours l'honnêteté intellectuelle, le reste c'est du vent. Tu y trouveras fautes, bêtises, faiblesses, dérives, erreurs de tous genres, mais j'assume pleinement mon diletantisme. Mon voeu le plus cher est que cet espace soit le reflêt le plus juste de qui je suis, vraiment. Peter Reijnen
AccueilContact
2016...Fraternité...tout simplement
Publié le 16 janvier 2016 par Peter Reijnen

2016...Fraternité...tout simplement
Ma joie freinée en pleine course!
Espoir étranglé, étripé...
Non, le coeur ne bat plus la chamade!
L'agneau ignorant ne sautille plus de ses bonds folichons en tous sens,
Spectacle champêtre, d'un autre temps, contagieux, je m'en souviens...

Non, hélas, terminé, cette innocence...

Puis,

Je ne veux pas l'être,
Ce prophète du malheur,
Ce rabat-joie,
Ce pisse vinaigre,
Ce va-t-en-guerre...

Non,
Je ne veux pas l'être,
Ce vieux grincheux,
Cet extrémiste de droite,
Cet enculeur de mouches...

Non,
Je ne veux pas l'être,
Cet être cupide,
Régi par ses tripes,
Rajoutant son grain de sel,
A l'huile sur le feu...

Non,
Je ne veux pas l'être,
Ce pantin de seconde zone,
En sursis artificiel,
Articulé par des ronds-de-cuir* aveugles,
Insensibles à la vie,
La vraie,
Non pas celle d'aux champs.**

Non,
Je ne veux pas l'être,
Ce bigot, sûr de lui,
Vomissant sa foi prosélyte,
Dans ses sphères et au-delà,
Entenaillé dans son dogme moisi,
Monté de toutes pièces.
Dommage,
Il manquait la clé de voute,
Aussi, il s'est effondré...

Non,
Je ne veux pas l'être,
Ce type docile, polissé, malléable à souhait,
Acculé, ingurgité, dépité,
Par le milieu, le centre, de la courbe statistique...
Encaissant coup par coup,
Les lubies d'une république,
Toujours aussi despotique,
Monarchique...

Non,
Je ne veux pas l'être,
Ce fantôme rempli de haine,
Car, gavé de crainte, d'anxiété,
Depuis l'état oublié, enfoui,
Du nourrisson que nous étions tous,
Hébété, les yeux grands ouverts,
Ecarquillés, même...
Bombardé dans une Vie,
A priori, sans sens...
Si peut-être,
A sens unique,
Si l'on n'y fait pas gaffe...

Non,
Je ne veux pas l'être,
Cet hermite, mû par l'amertume,
Sautant d'un quelconque Thalysse en marche...
Laissant croupir le monde entier,
Dans son compost à peine digéré,
Des lombrics voraces,
Dévorant de leur faim sans fin,
Les turpitudes de l'existence...

Non,
Je ne veux pas l'être,
Ce monstre gargantuesque,
S'empiffrant à en crever,
Des richesses, de la terre nourricière,
Mère de tous,
Déboussolé, désoeuvré, écoeuré,
Lassé, vidé, creusé,
Digérant ses excès imposés,
Pétant son trop plein de méthane néfaste,
Dans l'atmosphère, atmosphère?

Non! Non!
Je ne sais pas qui je devrais-être.
Toi! Oui toi! Le sais tu?

Moi...Je, je, je, oui... j'en bégaie,
Je crois que je veux faire part, de la, de la,
(Bebopaloola),

Fraternité...

Tout simplement,
Malgré tout.

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,