1
min

Fragonard luné

Image de Edgar Foschia

Edgar Foschia

11 lectures

2

Imagine: Fragonard fringant dans son costard
N'a pas voulu venir à la fête qu'on donnait
Il est resté sur son balcon abandonné
A regarder l'après-midi devenir soir

Il a, sur la lune qu'il désirait séduire
Mis des couleurs sur les idées de ses envies
Sur ses contours il a estompé le lavis
Il lui a dit des poèmes qui ne peuvent s'écrire

Fragonard et la lune, drôle de couple disait-on
Par les soirées mondaines dans le bas des étages
-Il est beaucoup trop jeune! Et on la dit volage..."
Sur ses joues pourpres le peintre invente des tons

Ah...ça rend jalouses les précieuses, les mégères
Qui aimeraient qu'on leur porte moitié tant d'amour
Un peu moins de misère, un peu plus de beaux jours
Sur leur pourpoint sanglant d'illusoires affaires

Des éclats de lune dans les jeunes filles qu'il peint
Elles jouent à la balançoire, ou à être heureuse
De l'espoir en couleur, du bonheur pour les gueuses
Pour lui, c'est la lune qu'il tient entre ses mains:

Il lui fait voir du monde ce qu'il y a de plus beau
Enfance! Rire en éclat! Et l'homme rugissant
De plaisir quand il ouvre son corps étonnant
Montrant son désir rouge et ses parfums pâlots.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de MCV
MCV · il y a
Charmante (et savante) évocation où se mêlent l'escarpolette et les parfums!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur