Floralismes et épines

il y a
1 min
12
lectures
0

Quand on me dit "Bois", J'aboie, Et si c'est "Cours", J'acourre, A bout de bras, A bras le corps, A cors et à cris, Acrimonieux, Et je crie  [+]

Les Fleurs se couvrent d'épées vilaines
Et cueilleront, in fine, leurs écueils amers
Pour fendre un océan de Gorilles passionnés...

Le pollen se récolte en castrant les abeilles,
La séparation se consomme dans le feutré,
Et l'alcôve sécrète des lèvres-mers rouges...

Au défilé modique des puretés assassines
On l'appellera, on chantera "Liberté";
C'est celle qui rase le Grand Amour:

Lui enlever ses poils, épouiller sa carcasse,
Rendre coup pour coup avec un long balai
Pour rafraîchir sa nuque, et puis la faire plier...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,