FLIPNOCCHIO, LA PÉDALE.

il y a
1 min
19
lectures
0

Je ne suis pas là pour étonner mais pour détonner. A coeur vaillant, rien d'impossible. Toujours plus haut toujours plus loin. En trois petites phrases j'ai fait le tour de ma personnalité  [+]

Stupeur ! Par un étrange matin,
Flipnocchio s'en est allé au turbin.
Erreur ! Disons plutôt : au tapin.
On l'a souvent aperçu aux Arceaux !
Pourquoi ? Pour jouer au cerceau ?
Non ! Il est gay, mignon, pas vraiment sot !


" Monsieur mon gendre, vous êtes visé ! "
Lui dit sa belle-mère. " Tu es grillé ! "
Remarqua sa femme. " Mais non, je suis ciblé.
Et puis il n'y a que la vérité qui blesse :
Vos jeux de mots laids ne valent pas mes jeux de fesses ! "
Leur répondit Flipnocchio. " Allez au diable traîtresses !
Je suis libre de mes choix, de mes préférences ! "
Furieux, il claqua la porte et leur tira sa révérence :
Certes, pour sa famille, il n'était qu'une piètre référence.

Soudain, il sursauta. Des bruits secs troublèrent son silence.
Michel se réveille, s'étire et frotte très fort ses yeux.
Derrière son fauteuil jouent ses petits-neveux :
A la guerre de Sécession. Ce sont " Les Tuniques Bleues ! "
Sa femme et sa belle-mère sont là, s'activant sans trêve.

Voilà ce qui arrive quand l'on fait bombance :
On s'endort l'estomac lourd, et bonjour les mauvais rêves !


Moralité : Si tu ne veux pas avoir une vie trop brève,
Au volant, respectes toutes les règles de Prudence !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !