Flâner - Flâneur

il y a
1 min
87
lectures
11

(22 ans) Voyez Alfred de Musset : il y a dans ses poèmes une sensibilité, une verve, un sentiment des choses qui me touchent au plus profond. Aucun accent humain ne m'a jamais parlé si bien que  [+]

Flâner...

C'est la rêverie du penseur ;
La coquetterie du poseur ;
La pédanterie du marcheur ;
Élégance de promeneur ;
Nonchalance d'observateur :
Insouciance et voyageur...
Indolence d'âme et de cœur
Sous apparence de rêveur
Et autres airs d'indifférence
S'échafaudant une sentence
Des coutumes et apparences,
Des êtres et des cœurs.

Traîneur
Ou amateur ?
Explorateur
Ou visiteur ?
Maraudeur
Ou grand seigneur ;
Et songeur
Et sondeur
Des splendeurs,
Des bonheurs,
Des erreurs,
Des rumeurs,
Des regards,
Des égards,
De la vie et de l'art,
Dans un grand boulevard,
Dans un coin de couloir,
Du matin jusqu'au soir.
Sans se lasser,
A observer,
A écouter,
A tant marcher,
Sous airs de rien
Il a jugé
Hommes et biens.

Mesdames et monseigneurs,
C'est l'Élégant traîne-malheur,
C'est l'examinateur
Le juge, le lecteur,
Et c'est le grand fouineur
De notre société :
Vous le reconnaissez ?
J'ai nommé
Le Flâneur.
11

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !