Flamenco

il y a
1 min
1 985
lectures
314
Lauréat
Jury
Recommandé

"Plus profondément le chagrin creusera votre être, plus vous pourrez contenir de joie." Khalil Gibran "Nous ne vivons que pour découvrir la beauté. Tout le reste n'est qu'attente." Khalil  [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Fureur d’un peuple fier aux talons rugissants,
Adoube sa conquête, volute d’une danse,
Piétinant son passé de douleurs et d’errance
Dans le rouge de braise et des cris lancinants.

Danseuse ouvrant ses bras pour tutoyer le vent,
Tournoyante cantate en poussière ténue,
En ruades solaires longuement dévêtues,
Elle embrase la foule sur l’arc bouté du temps.

Claquements de tes pieds, nostalgie suave,
Montent dans l’air froissé des costumes de lave
Ourlés de notes claires en ton cœur caraco.

Abreuvée de beau, et la rumeur acclame,
Ta vie griffée dans le baiser des flammes,
Dessinés sur sa peau les soupirs flamenco.



Recommandé
314

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean-françois Joubert
Jean-françois Joubert · il y a
Bonjour madame et merci beaucoup pour votre texte très sonnant
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
C'est toute l'essence de l'âme andalouse et du flamenco (vos mots sont tout flammes and co.) que vous avez su restituer dans ce superbe poème, sauvage, hiératique et staccato.
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
merci d'être venu commenter ce poème qui a perdu toutes ses jolies appréciations
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
quand je pense que les vers de ce poème me sont venus dans la salle de bain après m'être inspirée de musique toute une soirée
et les tous premiers mots, je crois me souvenir que c'est mon petit garçon qui les a noté sous la dictée
Lui et moi en avons reparlé il y a quelques jours

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Mékong, mes amours

Marie Guzman

Encore un dernier virage sur le lit du Mékong. Julia vérifie ses bagages. L’eau charriée par les remous du passé se colore d’un vert étrange. Sur la passerelle qui l’attend, le souveni... [+]