1
min

Et si l'on s'aimait

Image de André Page

André Page

1114 lectures

986

FINALISTE
Sélection Public

Et si l’on s’aimait,
Dis
Et si l’on s’aimait...
Une seconde,
Une seule seconde...
Et si rien ne comptait jamais plus
Que ce temps pris au vent froid de la nuit,
Que cette seconde où l’on s’aimerait...
Une seconde, c’est rien...
Une poussière qui traverse un rayon de soleil,
Un éclair qui s’agrafe soudain dans le ciel...
C’est le temps de lever une main sur le quai d’une gare,
Le temps d’oser enfin compter doucement jusqu’à deux...
C’est ta main serrée fort dans le creux de ma main,
C’est le vent qui se mouille en frôlant une larme,
Un oiseau qui se pose tout au fond d’un regard...

Et si l’on s’aimait,
Dis
Et si l’on s’aimait...
Une seconde,
Une seule seconde...
Pour ne faire de mal à personne...
Juste le temps d’un peu oublier le temps,
De poser un baiser dans ton cou,
De jeter deux cris dans l’oubli...
Le temps ne tictaque pas, non,
Ce n’est pas sa tactique,
Il coule sans un bruit
Comme une larme coule
Sur un visage long,
Et jamais tu ne sais
Si le temps s’est enfui
Ou s’il n’est pas venu,
Sauf quand tu as aimé.

Mais quand le temps sera passé
Dis-tu,
Quand le temps sera passé...
Tu sais,
L’amour ne meurt jamais,
Non, l’amour ne meurt pas,
Il dort...
Il dort et rêve sans cauchemars
Dans des cœurs sans chagrin.
C’est un feu sous la cendre
Qui réchauffe les âmes
Quand elles ont trop froid,
Par ces soirs aux yeux gris
Où le soir est trop soir,
Par ces nuits aux yeux noirs
Où la nuit est trop nuit
Et qu’elle creuse un chemin en nous,
Comme peur creuse ride.

Quand le vent est tombé,
Que tonne le silence
Au creux d’oreilles mornes,
Au creux d’oreilles seules,
L’amour est toujours là.
Elle sera toujours là
L’éternelle seconde
Où les yeux disent oui...
C’est une force en soi
Plus forte qu’un souvenir,
C’est l’oubli, qui bâtit...
C’est un feu sous la cendre
Que l’on peut ranimer
Afin qu’il nous ranime.

Et si l’on s’aimait,
Dis
Et si l’on s’aimait...
Une seconde,
Une seule seconde...
Pour ne faire de mal à personne...
Et surtout pas à nous...
Et surtout pas à toi.

PRIX

Image de Hiver 2019
986

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
Le temps s'arrête quand on vous suit sur les chemins de la poésie, c'est un instant suspendu, merci...
·
Image de chris
chris · il y a
Très joli!
·
Image de Vinvin
Vinvin · il y a
Oui, c'est une bonne question ça. Et si l'on s'aimait...
Après tout, ça n'est pas plus risqué que le reste.

·
Image de renee vrillac
renee vrillac · il y a
bravo
·
Image de Yannick Lemaitre
Yannick Lemaitre · il y a
Mille mercis pour ce bon moment
·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Quand je vous lis, je suis avec vous, je vous aime…
Et aussi je relis pour mieux savourer.
Cela dure bien qu’une seconde ;)))
Bravo et merci pour l’amour, je vous soutiens.

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un feu que l'on peut ranimer .. mieux que le souvenir , l'amour .
L'amour se délivre partout dans votre poésie , depuis l’entrée dans la vie et jusqu'à l'infini sans qu'il n'y ait de fini .....
Vous parlez si bien du temps de l'amour .
Je vous souhaite bonne chance et une bonne finale .

·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
De très belles images ici André ! et puis du rythme, de la fluidité, encore un poème à dire...Mes voix, good luck pour la dernière ligne en face des tribunes ;-)
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Un poème à la subtile figure de style de l'anaphore pour nous emporter dans une ritournelle de sentiments éthérés et purs. Je me suis laissée emporter Alain. C'est très beau !
·
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Bonne chance !
·
Image de André Page
André Page · il y a
Merci beaucoup Marie :)
·