1
min

Espiègle exécuteur

Image de Fabrice Antonov

Fabrice Antonov

2 lectures

1

Je suis Renard, droit sur mes pattes.
Parfois peu bavard, je longe les murs, agile,
Et j'ajuste mon col aux tons écarlates.
Je suis Renard, sans fard, ni ricil.

Dans la mégalopole, je suis une comète urbaine,
Une funeste aubaine, un souffle incertain.
Sans monopole, ni dédain,
J 'obtempère à toutes vos requêtes.

J ’ai dans la poche un 357 magnum,
Que parfois j'agite avec des yeux de fou.
Je les tiens quelques secondes en joue,
Puis j'envoie toutes mes victimes dans le décorum.

Souvent, j’arpente les suites clinquantes des palaces
Et, lorsque je me glisse dans leur salle de bain,
J ’aperçois, dans les grandes glaces, la tête ahurie
Des PDG volages que je tiens entre mes mains.

Dans le Londres moderne, un couteau à la main,
Je repère cet escroc, minable petit trader.
Et quand je l ’aborde, sans en avoir l ’air,
Je le saigne en douceur, dans la fraîcheur du matin.

Costume Smalto, chaussures et gants noirs,
Je marche le long des quais avec la nitroglycérine
Qui soufflera l ’acier de ta Bentley et, dans la piscine,
On trouvera tous tes restes dans un divin peignoir.

De quel droit me jugez-vous, minables petits bourgeois
Qui engraissez sans remords les multinationales.
Vous me faîtes penser à ces absurdes lois,
Votées dans les alcôves de l ’Assemblée Nationale !

Je suis Renard, droit sur mes pattes,
Tueur à gages, révolutionnaire.
Je suis Renard et, d 'un air débonnaire,
J ’exécute puis je file sur l ’Euphrate.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,