Épeire

il y a
1 min
125
lectures
24
Qualifié

De deux mots il faut choisir le moindre  [+]

Image de Eté 2016
Tout autant qu’elle s’affaire à broder nos mensonges
L’Épeire tisse le fil ténu des songes
C’est le temps qui nous lie, c’est le temps qui nous ronge
C’est le temps qui nous rue, c’est le temps qui éponge
Il est là, impavide, se compose en retable
Le passé, le présent, le futur et l’instable
Sur sa tabula rasa il pose enfin Chronos ;
De sa chair de sa vie ne reste que des os.

24

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !