Encore une fois

il y a
1 min
6
lectures
0

Quand les mots me prennent Par le coeur, ils m'entrainent Dans mes rêves, mes peurs puis je les dépose, douce rumeur Aujourd'hui je vous les livre Vous me lisez vivre Ne soyez pas trop  [+]

Encore une fois devant un petit garçon qui dort
Il a le même nom mais ses cheveux sont d’or
Encore une fois je sens cette langueur qui me pèse
Et dans la fumée doucement je m’apaise

Il est a coté de moi et pourtant si loin
Perdu dans ses rêves et leurs confins
A des années de moi et mes émois
Loin de toutes mes premières fois

Il est si jeune et paisible
Silencieuse, je me tiens invisible
Le soleil se couche à la fenêtre
Dans la nuit me sens renaître

Il tressaille et gigote
Tandis que mes pensées trottes
Que peut il bien se passer dans sa tête
Pendant que la mienne s’entête

Je ne peux croire à cette histoire
Trop de différence notoire
Je reconstruit, il construit à peine
Il faut se l’avouer sans peine

Ce n’aurait pas du durer plus d’un soir
Rester ainsi gravé dans ma mémoire
Un doux souvenir pour mes vieux jours
Une belle histoire pour toujours
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !