En une seconde

il y a
1 min
77
lectures
23
Qualifié

Au bout du monde à me gorger de rêve et de grandeur élémentaire  [+]

Image de 2017
Image de Poèmes
J'avais baissé ma garde, tombé la méfiance.
On serre un large pavois d'acier sur son cœur
À force de souffrance.
Et comme j'allais insouciant et un peu hagard,
Je succombais en une seconde à mon vainqueur,
Percé par son regard.

En une seconde, je lui donnais ma vie,
Le sang de mes jours, chaque brin de ma chevelure
Et le fond de mon esprit.
En une seconde, elle devint tout mon monde,
Sous ses doux yeux, je traçais de vastes épures
Dans ma folie féconde.

Dans cette seconde, j'écartais de l'Univers la trame
Pour y ajouter l'hypothétique fil
Du couple de nos âmes.
Là se déroulèrent nos voyages, nos aventures.
Là coulait idiot, un amour infaillible.
Là nos enfants vécurent.

Nulle part ailleurs ou en un autre temps
Je n'ai abandonné ma tête entre tes mains
Pour partir tranquillement.
23

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,