Eloignement

il y a
1 min
20
lectures
0
Odeur immatérielle de ton souffle s'en allant
brouillant mes sens bien autant
que ma dernière vison café en main
d'une diatribe sans lendemain

réfléchissant à cette nuit funeste
qui sans détour me prit le reste
d'une enfance déjà envolée
par tes soins immaculés

derniers murmures événementiels
sans prendre garde je me rappelle
d'un simple ouvrier sociétaire
perdu dans un ensemble qui vocifère

Attache toi dans le deuil
pour entrevoir d'un oeil
l' héritier d'une génération
statutaire sans horizon
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !