Elle

il y a
1 min
5
lectures
0
Elle a ravi la moelle, l’essence
Le présent nu est vide de sens
Le regard semble mort, l’œil s’est éteint
Le souvenir du Bonheur est déjà loin
Le poids de la Vie, de la Mort pèse sur ses bras
Jamais amour plus intense il ne connaîtra
La violence de la douleur
Efface net toute couleur
Les souvenirs de vie le hantent
ELLE a gagné, ELLE est puissante
La Mort, lui échapper à tout prix
L’étouffer et apprivoiser la Vie
Lui abandonner son butin
Et puis reprendre son chemin.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,