2
min
Image de Petite fleur

Petite fleur

137 lectures

17

Qualifié

Pour ma mie

Où courez-vous ma belle, où courez-vous ma mie ?
Le sourire sur vos lèvres me semble si mutin,
Et l’éclat de vos yeux traduit tant vos envies
Que sans une réponse je me meurs de chagrin.

Vos joues que l’on dirait rosies par les embruns,
Me laissent à penser que dans ce clair matin
Où le vent si fou joue avec vos cheveux bruns,
Vous voulez apaiser vos rêves libertins.

L’amour que je vous voue, semble par trop banal ?
Pourtant je serais prêt à tomber à genoux,
Et à baiser le sol, que d’un pied virginal
Vous foulâtes fuyant mon cœur si tant jaloux.

Que me restera-t-il dites-moi mon aimée,
Si vous partez tant loin que je ne vous revois,
Et que je reste seul, si triste, abandonné
Avec pour seule musique, le son de votre voix ?

Suis-je si ridicule de tant d’amour offrir
Sans rien vous demander comme juste retour,
Qu’un regard me jeter pour ma joie assouvir
Et me laisser accroire que vous m’aimerez un jour ?

Où donc avez-vous fui ma douce amie, ma belle ?
Vers quel ailleurs lointain avez-vous disparu ?
Les rêves que je poursuis me sont toujours rebelles,
Mais au moins par instants, vous m’êtes revenue.

Hélas mes bras se ferment sur un vide si cruel,
Qu’à chaque jour qui passe je me sens dépérir ;
Et plutôt que de vivre, sans vous, ma damoiselle,
Je dois me résigner et me laisser mourir.


De ma mie

Ô mon bien tendre Ami dont les mots me souviennent,
N’ayez trop de regrets qu’amour ne vous retienne,
Car un cœur si mandé bien souvent se dédit,
Et laisse trop de place aux amours interdits.

Je peux voir dans vos yeux le reflet de la vie,
Moi qui voudrais n’y voir qu’amour inassouvi,
Car mon âme assoiffée, envahie de douleur,
Laisse par trop d’accès aux affres de la peur.

Ne faites pas accroire que vous mourez d’amour,
Et que vous êtes prêt à m’adorer toujours,
Alors que vous courez des roses à la main,
Après maintes donzelles qui ne sont d’aucun bien.

Si vous m’aimez vraiment n’en faites pas l’aveu,
Mais donnez m’en des preuves et cessez tous ces jeux,
Qui me font tant de mal, me jettent dans la nuit
Où jamais ne pourrai dissiper mon ennui.

Mes rêves sont cachés au fond des chemins creux,
Parmi les basses branches dans les matins frileux.
Ne prenez pas ma main si vous n’êtes certain,
Qu’encor vous m’aimerez à l’aube de demain.

Car sachez que mon cœur, si pur et si fragile,
Ne peut se contenter de phrases malhabiles,
Me donnant à penser que votre cœur est mien
Alors que vous savez très bien qu’il n’en est rien.

Si vous voulez sur moi, vos deux bras refermer,
Assurez-vous mon cœur de ne pas oublier,
Que l’amour qui se donne avec une telle ardeur,
Ne se reprend jamais sans semer le malheur.

PRIX

Image de Eté 2016
17

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Belles rimes dans la lignée de nos classiques. Bravo. Vous avez le vote de Tilee qui vous invite à partager et commenter "transparence" catégorie poèmes.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une belle poésie classique : un style très difficile à égaler. Je vote.
Pour "le coq et l'oie", j'ai travaillé plus que d'habitude. D'avance, merci de vos commentaires.

·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
oui je suis d'accord avec les commentaires précédents - bel exercice de style - j'aime à entendre l'amour courtois qui ne se donne que joliment --- mon vote --- belle soirée
·
Image de Petite fleur
Petite fleur · il y a
Mille mercis Laurette. C'était une première pour la mise en compétition et pour ce genre de poésie. Cela m'encourage.
·
Image de Scribo
Scribo · il y a
Bel exercice de style ! :) Bravo ! +1
Voici ma nouvelle présentée pour la matinale des lycéens, si vous voulez venir faire un petit tour ;) : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/tournez-a-droite

·
Image de Petite fleur
Petite fleur · il y a
Merci beaucoup pour votre vote. Cela fait plaisir pour un premier essai.
·
Image de Annelie
Annelie · il y a
Un poème ciselé comme je ne sais pas encore les écrire. Mon vote.
Si vous avez une minute, je vous invite à lire mon poème "humeur noire" en lice jusqu'au 21 Mars ? D'avance, merci. Annelie

·
Image de Petite fleur
Petite fleur · il y a
Vous arriverez à les écrire j'en suis sûre mais c'est beaucoup de travail, de recherche et quand on croit que c'est parfait on vous fait remarquer qu'il y a encore une chose qui n'est pas bonne. Bon courage
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une bien belle poésie classique ! Bravo, Petite fleur (qui me fait penser à la clarinette de Sydney Bechett) ! Vous avez mon vote.
Une petite visite à ma pie coquine ? http://short-edition.com/oeuvre/poetik/la-pie-5

·
Image de Petite fleur
Petite fleur · il y a
Merci Jean. Cela me fait chaud au coeur et me donne un peu d'espoir. En effet j'avais présenté cette suite de poèmes sur un autre site où il avait été complètement descendu. Je pense que je vais continuer. Je me dirige vers votre pie coquine
·
Image de Petite fleur
Petite fleur · il y a
Je remercie tous ceux qui ont voté mais surtout m'on fait part de leur ressenti à la lecture de cet échange épistolaire. Cela ne peut qu'encourager ou permettre d'avancer en faisant des progrès. Merci beaucoup
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Mignonne, allons voir si la rose....Belle performance que ce double poème, ces délicieux échanges. Je vote.
·
Image de Pascal
Pascal · il y a
Mon vote pour votre très beau poème, sur un style Moyen Âge.
Si le cœur vous en dit, je vous invite à découvrir le vagabond des nuages : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-vagabond-des-nuages

·
Image de Philippe Devos
Philippe Devos · il y a
Délicieusement classique, un poème finement ouvragé :)
·