Dysharmonie poétique

il y a
1 min
12
lectures
4

Lorsque je m'applique à la versification classique, je m'attache depuis quelques années à respecter les exigences qu'exprima jadis François de Malherbe : la poésie est fille de contrainte, le  [+]

Voici que sur la page blanche
Où l'euphorbe aurait dû germer
Entre potentille et pervenche
Pimpant bouquet à déclamer,

Une ombre s'est glissée épaisse
Obscurcissant jusqu'au rideau
Pour qu'avec elle disparaisse
Un rai d'or de la meilleure eau,

Voici que l'innocente flamme
Préservée en dépit des ans
Du premier tourment de mon âme
A ces âges peu attrayants,

Flammette aujourd'hui devenue
Sous l'acide des reniements,
Qui naguère badinait nue
Enivrant d'amour mes serments,

Voici donc qu'elle semble éteinte
Étouffée à l'envi je crois,
Par la débilitante astreinte
Du dû non rendu aux abois.

Ainsi s'impose froide l'ombre
Le Causse même en est marri
Pins effilés frissons bleu sombre
Qu'agresse le hourvari

Des vents écrêtant la falaise
Tandis que planent alentour
Dans les hauts courants à leur aise
Les fortes ailes d'un vautour.
4

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Ici également, j'admire ! Je me suis permis de m'abonner, même si mon écriture est loin d'être classique...Nous en reparlerons j'espère. Bonne journée, Randolph
Image de Bruno Adjignon
Bruno Adjignon · il y a
Certes, tout n'est pas toujours rose, RAC, heureusement la poésie…
Merci pour votre attention.

Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Des mots dans la tourmente ?!