Doutes

il y a
1 min
870
lectures
87
Finaliste
Public
Recommandé

Site: www.lecitadinfiliforme.fr Facebook: https://www.facebook.com/pages/Le-citadin-filiforme/294158427299242  [+]

Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

C’est aux flancs radieux du printemps italien,
Ces plateaux verts, azurs, ces coteaux aériens,
Ces fiers moutonnements balisés de Cyprès ;
Campagne lombarde aux impétueux excès
-Qui autour de l’asphalte ouvrait son ample voûte- :
C’est ici qu’a germé le premier de mes doutes.
Nous avons avalé le ruban de bitume
Aux tisons du soleil, sous l’ondée ou la brume,
Nous avons délacé les virages slovènes
Happés par les doux chants de splendides sirènes,
Par l’élévation de ces bosquets tannés,
Ces alpages teintés de méditerranée
Et le ventre engourdi d’aigreur et de colère.
Pour nous ces horizons n’étaient que vains mystères.
Jamais dans le carcan des immeubles grisés
Nous n'aurions pu songer être ainsi enlacé
Par tant de majesté. Nous avons poursuivi
-Sur le ruban noueux du bitume infini-
Notre charge bêlante écartelant les plaines,
Les monts et les vallons, filant à perdre haleine
Sur les fers éreintés de nos frêles montures.
En tous lieux nous foulions l’aura de la nature
Qui par son bel habit, sa divine candeur
Semblait se rire de notre aveugle douleur.
Nous doublâmes les champs ourlés de Croatie,
Les épaisses forêts, les torrents de Serbie.
Nous longeâmes l’Iskar sous les feux de Sofia
En frôlant les orteils du seigneur Vitocha.
Et puis, les minarets, la frénésie, la houle
Du Bosphore ! Emportés sur les reins d’Istanbul,
Entre les sables blonds et l’écorce lunaire
De Cappadoce j’ai accueilli, solitaire,
Ce doute en floraison. Tout semblait si certain :
Ce combat, cette foi, notre départ soudain,
Les célestes encens de notre mission.
Je n’avais pas prévu cette exhumation
Du doute s’évasant comme un Volubilis.
Cette nuit nous dormons sous les toits de Kilis
Mais dans mon âme pousse une rose trémière.
Je ne veux plus franchir cette ultime frontière !
Je ferai demi-tour ! Mon ami, camarade,
Je ne veux plus porter ce désir de Djihad !

Recommandé
87

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !