Douce ivresse

il y a
1 min
5
lectures
0
Quand mon encre fuit en ces lettres oniriques,
Je jouis de ces vers, emplis d’un fin millésime,
De ce doux nectar, issu de champs idylliques,
Emplissant ma mine de ces essences intimes,

Ces sublimes scènes d’émotions, se dessinant
Au gré des élans lunatiques de ma plume,
Me font rêver à tous ces décors si charmants,
À ces vallées magiques, exempt d'amertume,

Ce pays, d'une douceur unique et exquise,
M'enivre de pensées tellement délicieuses,
Et me dévoile un univers plein de surprises.

Tous ces fameux décors qui se donnent à moi,
Et me font languir de ce plaisir si grandiose,
M'enchantent de ces lettres si merveilleuses : OSE.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !