Devant l'auberge, 'Au cœur couronné transpercé d'une flèche.' 14 Mai 1610

il y a
1 min
273
lectures
33
Qualifié
Image de Eté 2016
Rémouleur !...Rémouleur !
Les bas quartiers résonnent
Des voix fortes de ces crieurs,
Des cloches qu'ils actionnent

On ne peut pas les manquer,
Tant ils sont présents et bruyants,
Souvent, ils passent sans s’arrêter
Par manque flagrant de chalands.

Mais, le rémouleur, lui, est attendu,
Les aubergistes, les cuisinières,
Guettent son arrivée dans la rue,
Et heureusement pour nous, la barbière.

Mais, quel est ce drôle de client,
Qui fait aiguiser la lame de sa dague,
Demeure silencieux, puis conciliant,
Dit trois mots et après divague.

Souviens toi de mon nom, rémouleur
Sous peu, tu deviendras bien célèbre,
Avoir affûté la lame du malfaiteur.
Ravaillac, pour le service funèbre.

33

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !