Détournement de ganache

il y a
2 min
10
lectures
1

Plaisir, besoin, ivresse, tourment, drogue, obsession, compulsion, consolation et éclats de rire... bref, ECRIRE !!! Ecrire ma vie, vivre mon écriture. Chaque jour et toujours. Pour ma Joie qui  [+]

DÉTOURNEMENT DE GANACHE


Hier après-midi,
je commis un double péché de gourmandise.
Sitôt sorti du cinéma Art et Essai,
– délicieux traquenard d'après confinement –
mû par une soudaine et irrépressible fringale,
je filai rue de Seine
où officie le Prince des pâtissiers parisiens.
Près de six euros la modeste pièce,
Diantre ! ce n'est pas rien,
Mais quand on aime, on ne compte pas.

Sitôt rentré à la maison,
je déposai la merveille
sur une jolie assiette décorée main.
Puis, de plus en plus émoustillé,
le plus lentement possible,
le plus parcimonieusement,
en un envoûtant ralenti cinématographique,
fermant les yeux pour accroître la volupté,
je me mis à explorer le chef-d'œuvre pâtissier.

C'est alors que, par un subtil transfert,
nullement prémédité,
– Père, pardonnez-moi ! j'ai doublement péché...
C'est alors... ce n'est plus un gâteau que je déguste !
Mais... le corps de mon valeureux Centurion
que je rencontrerai pour la première fois
juliis nonis, dans l'antique Vesunna, si Dieu le veut !
En dégustant cette pâtisserie des dieux,
en laissant fondre chaque parcelle ensorcelante,
en identifiant chaque saveur
mais sans me contraindre à la nommer,
c'est mon amoureux
que j'explorais
et par avance dégustais,
de la tête aux pieds,
par devant et derrière,
de haut en bas
jusqu'au tréfonds de l'âme,
puisque l'étreinte est le plus haut langage
du corps et de l'âme.
Notre prochain corps à cœur !

Son front hospitalier
Ses paupières veloutées
Ses lèvres soyeuses
Sa langue aventureuse
Sa fossette charmeuse
Sa nuque attendrissante
Ses épaules de samnite
Ses ombreuses aisselles
Ses tétons érectiles
Son poitrail en sueur
Son ventre friselé
Son sceptre plantureux
Ses grelots parfumés
Ses mappemondes redondantes
Son œillet dilaté
Ses cuisses fuselées
Son creux poplité
Ses longs doigts virtuoses
Ses paumes accueillantes
Son long index fouilleur
...
Sa peau, toute sa peau, rien que sa peau !
Ce que nous avons de plus profond et de plus varié :
une friche de près de 2 mètres carrés riche en sensations et investigations !
La moindre parcelle, le plus secret repli, le plus viril effluve, le plus noble relief, la plus suave humeur, la plus incroyable douceur...
Tout devenait sur ma patène transsubstantiée
une sainte concélébration,
par anticipation,
formidable prodige convertissant
en épiphanie des pupilles
le test de mes papilles : moka glacé, chocolat noir, crème fleurette, amande effilée, pétale de litchi, miette de fruit confit, gelée de pistache, noisette entière, praline concassée, larme de caramel, vanille Bourbon, une once de gélatine, bref, une ganache merveilleusement travaillée et montée !
... c'est, ce sera bientôt tout LUI,
mon mec plus ultra,
ô succulent extra !

_________________________

Que dire après une telle dégustation ?
Rien.
Silence complice.
Merci aux deux artistes.
Simplement consentir au menu des Délices
et à la seule éthique en ce terne bas monde :
Dire oui à la Tentation, de peur qu'elle ne s'éloigne !
Car, dit le sage d'Argentan, « L'érotisme est à la sexualité ce que la gastronomie est à la nourriture : un supplément d'âme, une valeur intellectuelle et spirituelle ajoutée au strict nécessaire. »


Boulogne, le 02/06/2021
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !