DÉSPÉ

il y a
1 min
1
lecture
0
Les barbares Banlieusards, ricanent doucement.
Les métropoles poussent, un soupir de
Soulagement.
Masques accrédités,les clochards fouillent dans les poubelles.
La nuit les jeunes boivent et crient dans les ruelles.

Les vieillards morts ne parlent plus.
La peur se frotte les moignons.
A l'heure des bilans, aucune tension.
Oubliez doutes et peines,le silence est vaincu.

On exhorte les cohortes,le futur en dépend
Quand au prix peu importe , c'est la vie qui reprend.

Coupables ,mais pas responsables

Rikko Vanzetti
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !