Depuis que t'es parti

il y a
1 min
837
lectures
106
Qualifié

Christian Hémon, Ne me demandez pas le nom de mon école, Elle est tout simplement celle de la vie. On a oublié la solidarité et toutes les valeurs qui n’avaient pas de prix, On a oublié  [+]

Image de Eté 2016
Il pleut sur les ruisseaux, il pleut sur la colline,
Le temps vêtu de gris se traîne comme un vieux.
Il pleut sur le silence et le vent odieux
Fustige en soupirant le jour qui dégouline.

Il pleut sur les carreaux, tout au dehors s’incline,
Dans la maison il pleut ; nos objets précieux
Sur moi semblent jeter un regard anxieux,
Mais je ne vois plus rien tant l’horizon décline.

La nuit sur le soleil a mis son manteau noir,
Sur mon chemin l’hiver est revenu s’asseoir.

Et dans mon cœur il pleut un long chagrin immense.
La mer et la montagne ont ôté leur habit.
Devant mes yeux en pleurs tout me paraît petit ;
Il me vient du lointain l’écho de ton silence.

Depuis que t’es parti, dans ton monde là bas,
D’où l’on ne revient pas, Je suis bien seul ici,
La nuit sur le soleil a mis son manteau noir,
Sur mon chemin l’hiver est revenu s’asseoir.

Depuis que t’es parti, depuis que t’es parti
Je n’ai plus d’avenir, ni l’ardeur, ni la foi
Tout ça c’était pour toi, je veux aussi partir.
Depuis que t’es parti, depuis que t’es parti

Je n’ai plus de projets, tout m’est indifférent
Je n’ai plus de présent, tout est à l’imparfait.
Je ne veux plus rentrer, je ne veux plus sortir
Je veux aussi mourir, pour être à tes côtés.

106

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !