1
min
Image de Gloubibouddha

Gloubibouddha

24 lectures

4

Debout figés,
dans l'jour orangé,
distant d'un mètre,
deux beaux êtres.

Yeux immobiles,
seul(e) l'ombre des cils,
sur les prunelles.
Étincelles.

Souffles exaltés,
en buée survoltée.
Nuages mêlés.
Envolée.

D'amples sourires
Dressés de désir,
scellent puis livrent
quatre lèvres.

Bouches asséchées
les mots alléchés
sont refoulés,
roucoulés.

Les impatientes
langues lubrifiantes,
dansent déjà
la samba

Les joues corail
d'un cœur de mitraille,
Et l'sang tambour
de l'amour.

Tétons pointés,
la chair à portée
de doux suçons.
Un frisson.

Les bassins brûlent,
l'air est canicule
sous les tissus,
l'inconnu.

Les doigts crispés
prêt à galoper,
explorer monts
et sillons.

Douce fureur.
Une perl(e) de sueur
croit qu'elle apaise
la fournaise.

Sentir les os,
Pâtisser la peau,
Goûter l'action,
Tentation.

Musique muette
de corps en disette,
d’âmes voraces,
face a face.

Et puis,
Sans un bruit
l'espace
s'eff...

Thèmes

Image de Poèmes
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Adibro
Adibro · il y a
Très intéressante ta façon d'écrire avec un franc parlé comme "tétons pointés" mais ça passe bien, c'est original
·