1
min

De vent et de sable

Image de Brennou

Brennou

36 lectures

7

Les embruns ont tout arraché
Avec le vent de l’océan,
Sur la falaise t’attendant,
Du drapeau que j’avais hissé.

Mais les caresses de la vie
Plus fortes que tous les rochers
Les font comme d'Ulysse, Circé,
Esclaves de futurs exquis.

Sur la plage éblouie de soleil,
Se rencontreront tous les amours.
Enlacés au ressac, le jour,
Leurs chants de plaisirs sans pareils

Empliront la nuit de leurs murmures
Et la voix douce des Sirènes,
Animera près des Silènes,
Le jeu des combats sans armures !
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une belle métaphore filée dans mon décor préféré.
·
Image de Florent Paci
Florent Paci · il y a
Du bon usage du champ lexical de la mer et des batailles amoureuses ;). Un poème très inspiré.
·
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
je ne connaissais pas les Silènes
·
Image de Brennou
Brennou · il y a
Silène, le faune nourricier de Dionysios. La tribu des Silènes furent ses compagnons. Ils le sont certainement encore !
·